Contreseings

Retour au Nobiliaire Orléanais



Table of Contents


Edit relatif au mandat des ducs d'Orléans et de leur fief de retraite ainsi que des cérémonies d'hommages

A toutes et tous que la présente liront ou entendront

Adissiatz.

Nous, LeGueux, Roy d’Armes de France, faisons savoir :

Qu'au vu de la modification proposée de la charte orléanaise, le mandat du duc sera tacitement renouvelé tout les 60 jours.

Qu'en conséquence, le rang du fief de retraite du duc, une fois ses mandats terminés, se fera à l'aune du nombre de mandat pleins selon les règles héraldiques en vigueur.

Qu'il est entendu que la modification inclue le mandat actuel, considéré donc comme renouvelé tacitement en temps et en heure.

Que la hérauderie s'engage, au cours du travail de mise à jour des textes qu'elle va effectuer, à clarifier la notion de durée de mandat, notamment dans l'édit concernent les fiefs de retraites.

Par la même il est rappelé :

Que l'hommage au grand feudataire est dû tout les deux mois.

Que du fait de la non communication de ce fait par les représentants locaux de la hérauderie, que ce soit à la noblesse ou au feudataire, faute involotaire, aucune sanction ne sera prise du fait des non renouvèlements d'allégeance passés.

Qu'afin que nul ne puisse contester la vigueur et l'autorité de la présente, apposons notre scel.

Siaga atal.

Fach lo vint-seisen d'agost MCDLVI en la chapelle de Saint Antoine le Petit.
(Fait le vingtième sixième d'août)
orsx7.gif


Octrois

Duché


Acte d'anoblissement de messire Lexhor ~ Alluyes (6 Avr. 1458)

A tous présent et advenir salut.

Par la présente, en vertu des pouvoirs afférant à notre charge, nous LLyr di Maggio et d'Astralgan, dict MontJoy, Roy d'Armes de de France, après consultation du collège héraldique, faisons acte de la demande de Messire Lexhor d'Amahir, quant à l'octroi d'un fief de retraite de qualité Ducale pour lui-même comme les lois héraldiques l'y autorisent sis au fief nommé Alluyesen Orléans.

Après recherches héraldiques dument entérinées, le fief d'Alluyes est bien fief du duché d'Orléans.

Après consultation d'armoriaux, l'écu se référant au dicte fief est mi-parti d'argent à deux chevrons de sable , et d'argent à trois chevrons brisés d'or, soit, après dessin

img-155507ve0d0.png
img-160234fqwnz.png

Par notre sceau, actons ce document comme valide et conforme aux règlements héraldiques .

Fait le sixième jour du mois d'Avril de l'an de grâce mil quatre cent cinquante huit, sous le règne de notre souverain bien aimé le roy Levan le troisième de Normandie
sceaullyr24ht.gif


Acte d'anoblissement de messire Sebbe ~ Chateauneuf (18 Avr. 1455)

A tous présent et advenir salut.

Nous, Anthony de Massigny, dict « Montjoye », Roy d’Armes de France, après consultation du collège héraldique, validons et contresignons la procédure d'anoblissement suivante proposée par Messire Sebbe, Duc d'Orléans :

Messire Sebbe reçoit en sa charge, après sa mise en retraite du Conseil Ducal, le Duché de Chateauneuf et devient donc Duc de Chateauneuf; ses armes seront « D'argent à trois lézards de sinople ».
chateauneufek5.gif
Faict le dixhuitième d’Avril de l'An de Grasce Mil Quatre Cent Cinquante Cinq,
à Sainct-Anthoine-le-Petit.
wulfen21ic6.gif


Acte d'anoblissement de dame Enniroc de Krimheart ~ Duché de Châteaurenard (14 Juin 1455)

A tous présent et advenir salut.

Nous, Anthony de Massigny, dict « Montjoye », Roy d’Armes de France, après consultation du collège héraldique, actons l’octroy du fief de retraite de Dame Enniroc de Krimheart qui reçoit en sa charge, après sa mise en retraite du Conseil Ducal de l’Orléannais, le Duché de Châteaurenard.
Ses armes seront « De gueules au château donjonné d'argent, maçonné de sable, soutenu par un renard d'or, au chef d'azur chargé de trois fleurs de lys aussi d'or ».
sceauadministratifnk8.gif]

Faict le quatorzième de Juin de l'An de Pasques Quatorze Cent Cinquante Cinq,
à Sainct-Anthoine-le-Petit.
banplume.gif
wulfen21wa0.gif


Acte d'anoblissement de dame Isadam ~ Duché de Châteaurenard (26 Septembre 1456)

A toutes et tous que la présente liront ou entendront,

Adissiatz.

Nous, LeGueux, Roy d’Armes de France, faisons savoir :

Qu'en vertu des lois héraldiques et selon la parole donnée, nous accédons à la demande de Donà Isadam de Valbois, alors Duchesse d'Orléans, quant à son fief dit de retraite.

Que lui est octroyé le fief orléanais de Châteaurenard, fief élevé au rang de Duché.

Que Donà Isadam de Valbois portera donc « De gueules au château donjonné d'argent, maçonné de sable, soutenu par un renard d'or, au chef d'azur chargé de trois fleurs de lys aussi d'or», soit après dessin :
blasonchateaurenardkd4.gif
Qu'afin que nul ne puisse contester la vigueur et l'autorité de la présente, apposons notre scel.

Siaga atal.

Fach lo vint-seisen de setembre MCDLVI en la chapelle de Saint Antoine le Petit.
(Fait le vingtième sixième de septembre)
orsx7.gif


Acte d'anoblissement de dame Lancelote ~ Duché de Courtenay (15 May 1456)

A tous présent et advenir salut.

Nous, Morgwen de la Louveterie, dicte « Montjoye », Roy d’Armes de France, en vertu des lois héraldiques, accédons à la demande de Dame Lancelote de Nagan, Duchesse d'Orléans, quant à son fief dict de retraite.
Dame Lancelote de Nagan deviendra donc Duchesse de Courtenay ; elle portera « Ecartelé : au premier et au quatrième de gueules aux trois fleurs de lys au pied nourri d'or, au deuxième et au troisième d'or aux trois tourteaux de gueules ».
courtenay3copiejk5.gif
Faict le septième de Mai Anno Domini Quatorze Cent Cinquante Six,
à Sainct-Anthoine-le-Petit.
gwen210.png


Acte d'anoblissement de messire Mikeandeol ~ Duché de Romorantin (1 Oct 1457)

Nous, LeGueux d'Alanha, Roy d'Armes de France,

A toutes et tous que la présente liront ou entendront

Adissiatz !

Par la présente, faisons savoir :

Qu'en vertu des textes & coutumes héraldiques de France, nous validons et contresignons la procédure d'anoblissement de messire Mike d'Andeol, Duc sortant d'Orléans.

Qu'en conséquence, messire Mike d'Andeol se voit octroyer le fief de retraite de Romorantin, fief élevé en duché.

Qu'il devient donc duc de Romorantin, et portera de sable aux deux clefs d'argent passées en sautoir, soit après dessin:
blasonromorantinmq3.gif

Qu'afin que nul ne puisse contester la vigueur et l'autorité de la présente, apposons notre scel.

Siaga atal.

Fach lo primièr d'ocotobre de l'an MCDLVII en la gleisòla de sant Antòni lo pichòt
Fait le premier d'octobre de l'an MCDLVII en la chapelle de Saint Antoine le Petit.
orsx7.gif


Acte d'anoblissement de dame Ladymarianna ~ Duché de Tremblay-en-Chartrois (24 Avr. 1457)

Nous, LeGueux d'Alanha, Roy d'Armes de France,

A toutes et tous que la présente liront ou entendront

Adissiatz !

Par la présente, faisons savoir :

Qu'en vertu des textes & coutumes héraldiques de France, nous validons et contresignons la procédure d'anoblissement de Dame Ladymarianna d'Enkidiev, Duchesse sortante d'Orléans.

Qu'en conséquence, dame Ladymarianna se voit octroyer le fief de retraite Tremblay-en-Chartrois, fief élevé en duché.

Qu'elle devient donc duchesse du Tremblay, et portera "de gueules à la barre d'argent accompagnée de six merlettes du même ordonnées en orle", soit après dessin:
tremblayt.png tremblay.png

Qu'afin que nul ne puisse contester la vigueur et l'autorité de la présente, apposons notre scel.

Siaga atal.

Fach lo vint e quarten d'abrial de l'an MCDLVII en la gleisòla de sant Antòni lo pichòt
Fait le vingt quatrième de l'an d'Horace MCDLVII en la chapelle de Saint Antoine le Petit.
orsx7.gif



Vicomté


Acte d'anoblissement de messire LordMajicSeb ~ Vicomté de Chartres (09 Nov.1455)

A tous présent et advenir salut.

Nous, Anthony de Massigny, dict « Montjoye », Roy d’Armes de France, après consultation du collège héraldique, actons l’octroy du fief de retraite de LordMajicSeb, Seigneur des Vallées, qui reçoit en sa charge, après sa mise en retraite du Conseil Ducal de l’Orléannais, le Vicomté de Chartres.
Ses armes seront « de gueules à trois besants d'argent, deux et un, au chef d'azur accompagné de trois fleurs de lys d'or ».
chartrescopiecy5.gif
Faict le neuvième de Novembre de l'An de Pasques Quatorze Cent Cinquante Cinq,
à Sainct-Anthoine-le-Petit.
signaturebb1.gif
orlv1.gif



Baronnie


Acte d'anoblissement de messire Casim ~ baronnie d'Artenay (30 octobre 1456)

Nous, Legueux, Roy d'Armes de France,

A toutes et tous que la présente liront ou entendront

Adissiatz.

Par la présente, faisons savoir :

Qu'après consultation du collège héraldique, nous validons et contresignons la procédure d'anoblissement de Sieur Casim proposée par Sa Grâce Isadam de Valbois, alors duchesse d'Orléans.

Qu'en conséquence, lui est octroyé le fief d'Artenay, fief élevé en baronnie.

Qu'il devient donc baron d'Artenay, et portera "D'azur au mouton d'argent, au chef de gueules, chargé de trois gerbes de blé d'or.", soit après dessin :
blasonartenayxm6.gif
Qu'afin que nul ne puisse contester la vigueur et l'autorité de la présente, apposons notre scel.

Siaga atal.

Fach lo trenteb d'octobre de l'an MCDLVI en la gleisòla de sant Antòni lo pichòt
Fait le trentième d'octobre de l'an MCDLVI en la chapelle de Saint Antoine le Petit.
orsx7.gif


Acte d'anoblissement de messire Chadada ~ baronnie de Beaune-en-Gâtinais (9 janvier 1458)

Nous, Rhân de Crocy dit [i]Orléans[/i], Maréchal d'Armes de France en l'absence du Roi d'Armes etavec la jouissance de son blancseing,

A tous présent et à venir, salut

Par la présente patente, faisons savoir :

Qu'après consultation du collège héraldique, nous validons et contresignons la procédure d'anoblissement de messire Chadada d'Andeol, proposée par Sa Grace Lexhor d'Amahir, alors duc d'Orléans.

Qu'en conséquence, messire Chadada d'Andeol se voit octroyer le fief de Beaune-en-Gâtinais, fief élevé en baronnie.

Qu'il devient donc baron de Beaune-en-Gâtinais, et portera "D'argent à la quintefeuille de gueules surmontée d'un lambel de sable de cinq pendants", soit après dessin :

beaune.png beaune.png

Et afin que ce soit chose ferme et stable à toujours, nous avons à icelles mis et apposé notre sceau.

Scribebam sacrario sancti Antonii IX·Ian·a·d·MCDLVII
Fait le IX janvier de l'an de grâce MCDLVII en la chapelle de Saint Antoine le Petit.

sceaujaunenl9.gif

Acte d'anoblissement de messire Archimbaud ~ baronnie de Bellegarde (3 aoust 1454)

A tous présent et advenir salut.

En vertu des pouvoirs afférant à ma charge, nous LLyr di Maggio et d'Astralgan, dict Touraine, Maréchal d'Armes de France, après consultation du collège héraldique, nous validons et contresignons les procédures d'annoblissements concernant les personnes suivantes :

- Messire Archimbaud au titre de baron de Bellegarde,
- Dame lancelote au titre de baronne de Châtillon-Coligny

Faict le troisieme jour de mois d'Aoust de l'An de Grasce Mil Quatre Cent Cinquante Quatre, sous le régne de nostre bien aimée majesté le Roy Levan III de Normandie

sceaullyr24ht.gif

Acte d'anoblissement de dame Ladymarianna ~ baronnie de Bellegarde (28 nov. 1455)

A tous présent et advenir salut.

Nous, Anthony de Massigny, dict « Montjoye », Roy d’Armes de France, après consultation du collège héraldique, validons et contresignons les procédures d'anoblissement suivantes proposées par Messire Fauville de Chéroy, Duc d'Orléans:

* Dame LadyMarianna est élevée au rang de Baronne de Bellegarde ; elle portera « Ecartelé: aux 1er et 4e de gueules à trois chevrons d'or accompagnés de trois étoiles d'argent; aux 2e et 3e d'azur à la cloche d'argent ».
belleg10.gif

Faict le vingt-huitième de Novembre de l'An de Pasques Quatorze Cent Cinquante Cinq,
à Sainct-Anthoine-le-Petit.
signaturebb1.gif
orlv1.gif


Acte d'anoblissement de messire Rhan ~ baronnie de Boiscommun (31 Mars 1456)

Par la présente, Nous LLyr di Maggio et d'Astralgan, Maréchal d'Armes de France, Premier Maistre d'Hostel de leurs Majesté le Roy Levan le IIIe de Normandie et la Reyne Catherine-Victoire, Marquise de Valois, Héraut de Touraine Par le blancseing octroyé durant son absence par le Roy d'Armes de France en personne, après consultation du collège héraldique, validons et contresignons la demande d'anoblissement concernant soumis par la Duchesse d’Orléans Lancelote..

* Messire Rhan , est élevé au rang de Baron de Boiscommun .
Il portera «en chef, quatre fleurs de lys d'or, au cœur, un chêne feuillu surmonté d'un corbeau, et reposant en pointe sur un tertre, flanqué à dextre et à senestre de deux fleurs de lys d'or, le tout sur champ d'azur» .
boiscommun3mr4.gif

Par nostre Scel, actons ce document comme valide et conforme aux règlements Héraldiques.

Faict le XXIe jour du Mois de Mars 1456 sous le règne de nostre souverrain bien aimé le Roy Levan le troisième de Normandie.
sceaullyr24ht.gif


Acte d'anoblissement de messire Henestel ~ baronnie de Bonneval (18 Nov. 1455)

A tous présent et advenir salut.

Nous, Anthony de Massigny, dict « Montjoye », Roy d’Armes de France, après consultation du collège héraldique, validons et contresignons les procédures d'anoblissement suivantes proposées par Messire Fauville de Chéroy, Duc d'Orléans:

* Messire Henestel , est élevé au rang de Baron de Bonneval ; il portera « De gueules au lion d'or posé sur une terrasse de sinople et tenant dans sa dextre une hallebarde aussi d'or et dans sa senestre un écusson du même chargé de deux barres de sable ».
bonnev10.gif

Faict le vingt-huitième de Novembre de l'An de Pasques Quatorze Cent Cinquante Cinq,
à Sainct-Anthoine-le-Petit.
signaturebb1.gif
orlv1.gif


Acte d'anoblissement de messire Lexhor ~ baronnie de Bracieux (28 mars 1457)

Nous, LeGueux d'Alanha, Roy d'Armes de France, Pair de France

A toutes et tous que la présente liront ou entendront

Adissiatz !

Par la présente, faisons savoir :

Qu'après consultation du collège héraldique, nous validons et contresignons la procédure d'anoblissement de Messire Lexhor proposée par Sa Grace Lady Marianna de Valrose, duchesse d'Orléans sortante.

Qu'en conséquence, Messire Lexhor se voit octroyer le fief de Bracieux, fief élevé en baronnie.

Qu'il devient donc Baron de Bracieux, et portera "De gueules au lion lépardé d'or", soit après dessin :
bracie10.png baronn17.png

Qu'afin que nul ne puisse contester la vigueur et l'autorité de la présente, apposons notre scel.

Siaga Atal.

Fach lo vint e noven de l'an de Gracia MCDLVII en la gleisòla de sant Antòni lo pichòt
Fait le vingt neuvième de mars de l'an d'Horace MCDLVII en la chapelle de Saint Antoine le Petit.

orsx7.gif

Acte d'anoblissement de dame Valeria ~ baronnie de Brou (3 dec. 1457)

Nous, Legueux d'Alanha, dich Montjoie, Roy d'Armes et Pair de France,

A toutes et tous que la présente liront ou entendront

Adissiatz !

Par la présente, faisons savoir :

Qu'après consultation du collège héraldique, nous validons et contresignons la procédure d'anoblissement de dame Valéria, proposée par Sa Grace Lexhor d'Amahir, alors duc d'Orléans.

Qu'en conséquence, dame Valéria voit octroyer le fief de Brou, fief élevé en baronnie.

Qu'elle devient donc baronne de Brou, et portera désormais "D'azur, à la bande d'or chargée d'un demi-vol de sable, accompagnée de trois étoiles d'or, une en chef et deux en pointe", soit après dessin :

brou.png broun.png

Qu'afin que nul ne puisse contester la vigueur et l'autorité de la présente dictée par [i]Orléans[/i] et amendée par nos soins, apposons notre scel.

Siaga atal.

Fach lo tercen de decembre de l'an MCDLVII en la gleisòla de sant Antòni lo pichòt
Fait le troisiième de décembre de l'an MCDLVII en la chapelle de Saint Antoine le Petit.

lg2.png

Acte d'anoblissement de dame Lancelote ~ baronnie de Châtillon-Coligny (3 aoust 1454)

A tous présent et advenir salut.

En vertu des pouvoirs afférant à ma charge, nous LLyr di Maggio et d'Astralgan, dict Touraine, Maréchal d'Armes de France, après consultation du collège héraldique, nous validons et contresignons les procédures d'annoblissements concernant les personnes suivantes :

- Messire Archimbaud au titre de baron de Bellegarde,
- Dame lancelote au titre de baronne de Châtillon-Coligny

Faict le troisieme jour de mois d'Aoust de l'An de Grasce Mil Quatre Cent Cinquante Quatre, sous le régne de nostre bien aimée majesté le Roy Levan III de Normandie

sceaullyr24ht.gif

Acte d'anoblissement de Bourguignon ~ baronnie de Chécy (25 mai 1456)

A tous présent et advenir salut.

Nous, Morgwen de la Louveterie, dicte « Montjoye », Roy d’Armes de France, après consultation du collège héraldique, validons et contresignons la procédure d'anoblissement suivante proposée par Dame Lancelote de Nagan, alors Duchesse d'Orléans :

Messire Bourguignon est élevé au rang de Baron de Chécy ; il portera «D'azur à une nef à la voile gonflée d'argent voguant sur une mer du même, au chef cousu de gueules chargé d'une tour d'or maçonnée de sable ».
blasonchecyhv8.gif
Par contre nous ne validons ni ne contresignons la demande d'anoblissement de Dame Isadam dont les hauts faits ont été jugés insuffisants.

Faict le vingt-cinquième de Mai Anno Domini Quatorze Cent Cinquante Six,
à Sainct-Anthoine-le-Petit.
gwen210.png


Acte d'anoblissement de dame Corouine ~ baronnie de Ferrieres (1er Oct. 1454)

A tous présent et advenir salut.

En vertu des pouvoirs afférant à ma charge, nous LLyr di Maggio et d'Astralgan, dict Touraine, Maréchal d'Armes de France, après consultation du collège héraldique, nous validons et contresignons les procédures d'annoblissements concernant les personnes suivantes :

- Dame Corouine au titre de Baronne de Ferrieres

Faict le premier jour du mois d'Octobre de l'An de Grasce Mil Quatre Cent Cinquante Quatre, sous le régne de nostre bien aimée majesté le Roy Levan III de Normandie.

sceaullyr24ht.gif

Acte d'anoblissement de Damejustine ~ baronnie d'Illiers (3 dec. 1457)

Nous, Legueux d'Alanha, dich [i]Montjoie[/i], Roy d'Armes et Pair de France,

A toutes et tous que la présente liront ou entendront

Adissiatz !

Par la présente, faisons savoir :

Qu'après consultation du collège héraldique, nous validons et contresignons la procédure d'anoblissement de dame Justine d'Alesme, proposée par Sa Grâce Lexhor d'Amahir, alors duc d'Orléans.

Qu'en conséquence, dame Justine d'Alesme se voit octroyer le fief d'Illiers, fief élevé en baronnie.

Qu'elle devient donc baronne d'Illiers, et portera désormais "D'or à 6 six annelets de gueules, 3, 2 et 1.", soit après dessin :

Illiers.png illiers.png

Qu'afin que nul ne puisse contester la vigueur et l'autorité de la présente dictée par Orléans et amendée par nos soins, apposons notre scel.
Siaga atal.

Fach lo tercen de decembre de l'an MCDLVII en la gleisòla de sant Antòni lo pichòt
Fait le troisiième de décembre de l'an MCDLVII en la chapelle de Saint Antoine le Petit.

lg2.png

Acte d'anoblissement de dame Eleusis ~ baronnie de Lorris (1er Oct. 1454)

A tous présent et advenir salut.

En vertu des pouvoirs afférant à ma charge, nous LLyr di Maggio et d'Astralgan, dict Touraine, Maréchal d'Armes de France, après consultation du collège héraldique, nous validons et contresignons les procédures d'annoblissements concernant les personnes suivantes :

- Dame Eleusis au titre de Baronne de Lorris

Faict le premier jour du mois d'Octobre de l'An de Grasce Mil Quatre Cent Cinquante Quatre, sous le régne de nostre bien aimée majesté le Roy Levan III de Normandie.

sceaullyr24ht.gif

Acte d'anoblissement de messire JohanduMoulin ~ baronnie de Meung sur Loire (18 Avr. 1455)

A tous présent et advenir salut.

Nous, Anthony de Massigny, dict « Montjoye », Roy d’Armes de France, après consultation du collège héraldique, validons et contresignons la procédure d'anoblissement suivante proposée par Messire Sebbe, Duc d'Orléans :

Messire JohanduMoulin est élevé au titre de Baron de Meung sur Loire; ses armes seront « D'argent à trois roses de gueules, tigées et feuillées de sinople ».
meungxr2.gif

Cependant nous ne donnons point de suite aux demandes concernant Messire Fauville et le sieur LordMadjicSeb.

Faict le dixhuitième d’Avril de l'An de Grasce Mil Quatre Cent Cinquante Cinq,
à Sainct-Anthoine-le-Petit.
wulfen21ic6.gif


Acte d'anoblissement de messire Nanozevich ~ baronnie de Meung sur Loire (12 mars 1458)

A tous présent et advenir salut.

Par la présente, en vertu des pouvoirs afférant à notre charge, nous LLyr di Maggio et d'Astralgan, dict MontJoy, Roy d'Armes de France, après consultation du collège héraldique, faisons acte de la demande de messire Lexhor d'Amahir, duc régnant d'Orléans, quant à l'octroi d'une seigneurie se trouvant sur les terres d'Orléans sise au fief nommé Meung-sur-Loire , à messire Nanozevich.

Après recherches héraldiques dument entérinées, le fief de Meung-sur-Loire est bien baronnie du duché d'Orléans.

Après consultation d'armoriaux, l'écu se référant à la dicte baronnie est d'argent aux trois roses de gueules tigées et feuillées de sinople, soit, après dessin

meungxr2.gif

Par nôtre scel, actons ce document comme valide et conforme aux règlements Héraldiques .

Faict le douzième jour du mois de mars de l'an de grasce mil quatre cent cinquante huit, sous le règne de nostre souverain bien aimé le roy Levan le troisième de Normandie

sceaullyr24ht.gif

Acte d'anoblissement de messire Fauville ~ baronnie de Sully (14 Avr. 1454)

Amro d'Appérault, par la grâce d'Aristote, Duc d'Orléans.

Savoir faisons à touz, présens et avenir, que comme selon ce que nous avons entendu au terrouer de Sully érigé en baronnie, le sieur Fauville ait la haute et basse justice au dit terrouer, et pour valoir icellui terrouer touz émolumens et proufiz que nous y avons pour cause de la haute et basse justice.

Maire émérite de Conflans-lès-Sens, il a toujours soutenu l'action du duché de Champagne du temps où nous y vivions, permetant de prendre le virage de la crise économique en tant que Commissaire au Commerce de Champagne, puis de nostre Duché l'Orléanais, le faisant démarré au mieux de nos espoirs.
Escuyer de son Duc Amro, il l'a suivit en terres d'orléans, le servant avec hosnneur comme Commissaire au Commerce provisoir ppuis désormais élu, et polyvalent sait avoir un avis qui éclaira le Conseile n plusieurs occasion, tel son mandat d'échevin du juge de Champagne.

Nous,pour considération et en récompansacion des bons services li avons donné et donnons pour luy et pour ses hoirs, de grâce espécial et de certaine science le terrouer devant dit avec la dite justice haute et basse et avec le dit ban se il est, et donnons en mandement à noz Séneschal et Trésorier présenz et avenir et à touz autres justiciers et à chacun d’eulz, que le diz sieur Fauville et ses hoirs laissent paisiblement joir doresnavant des dictes choses selon nostre dite grâce et les an délivrent ou facent délivrer à plain sanz délay et que ce soit ferme et estable à touzjourz maiz nous avons fait mettre nostre scel en ces lettres, sauf nostre droit en autres chefs et l’autrui en toutes.

Donné à orléans l’an de grâce mil quatre cent cinquante quatre au mois d'avril Par le Duc

Noblesse et vassalité, mon ami, sont indissociables, et servir son comté et son comte -voire le Roy- est le premier et indispensable marchepied vers la sortie de roture et la distinction de noblesse.

Défendre veuve et orphelin sont également preuves de gentillesse, mais en ce cas l'on sera fait chevalier pour ses actes, non baron.

Il apparaist évident que le sieur Fauville n'a point démérité, et que nobles et hauts-faits accomplis justifient son anoblissement.

Je constate avec grande joie et moult plaisir que ledit anoblissement de messire Fauville est le seul qu'il ait plu à messire Amro d'Orléans de prononcer parmi ses conseillers provisoires, ce en quoi je vois une nouvelle preuve que ledit anoblissement est fort mérité.

Que cela soit vu par tous une exception, car un mandat de conseiller provisoire n'a point vocation à estre charge anoblissante, sauf mérites exceptionnels et recognus par tous, ainsi que proclamé dans les loys et édits de nostre noble institution.

Je valide et contreseigne.

Auvergne.
sceaujehan22nx.gif


Acte d'anoblissement de messire Fur de Cheroy ~ baronnie de Yevres le chatel (31 Mars 1456)

Par la présente, Nous LLyr di Maggio et d'Astralgan, Maréchal d'Armes de France, Premier Maistre d'Hostel de leurs Majesté le Roy Levan le IIIe de Normandie et la Reyne Catherine-Victoire, Marquise de Valois, Héraut de Touraine Par le blancseing octroyé durant son absence par le Roy d'Armes de France en personne, après consultation du collège héraldique, validons et contresignons la demande d'anoblissement concernant soumis par la Duchesse d’Orléans Lancelote..
* Messire Fur de Cheroy, est élevé au rang de Baron de Yevres le chatel .
Il portera «d'azur aux trois fleurs de lys d'argent surmontés d'un lambel de trois pendants d'argent» .
orleanaisyvreslechatelnxk2.png

Par nostre Scel, actons ce document comme valide et conforme aux règlements Héraldiques.

Faict le XXIe jour du Mois de Mars 1456 sous le règne de nostre souverrain bien aimé le Roy Levan le troisième de Normandie.
sceaullyr24ht.gif



Seigneurie


Acte d'anoblissement de messire Belgarion ~ Arrou, Vassal de Brou (1er juil. 1458)

Par la présente nous, Rhân de Crocy, maréchal d'armes de France, vicomte d'Avize, baron de Boiscommun, seigneur de la Beslière-sur-Thanaise et de Villemurlin faisons acte de la demande de la baronne Valeria Gambiani de Valrose, baronne de Brou, dame de Souville-sous-Yèvre et de Voise quand à l'octroi de la seigneurie d'Arrou sise en la baronnie de Brou à messire Belgarion.

Après recherches héraldiques dument entérinées, le fief d'Arrou est bien seigneurie vassale de la baronnie de Brou.

Après consultation d'armoriaux, les armes se référant à la dite seigneurie sont: "d'hermine au chef de gueules"

tronchay.png

Ci-joint une lettre patente de dame Valéria dûment authentifiée attestant de sa volonté d'octroi d'une seigneurie à messire Belgarion :

Pour qu'il soit su et reconnu de tous la cérémonie se déroulera en la chapelle de la bonne dame sur les terres Familiales des Valrose.

Messire Belgarion a beaucoup donné pour son duché et pour sa ville de Gien.
- Très impliqué dans la prévôté du duché, il occupa les postes de sergent puis de lieutenant de la maréchaussée de Gien, il occupa ensuite le poste de premier maréchal.
- Répondant toujours présent pour défendre son duché contre les brigands ou les félons à la couronne, il fait preuve de bravoure au combat
- A mes côtés dans les diverses CDE où il occupa les postes de prévôt des maréchaux et de bailli.
- il s'implique aussi activement dans la vie politique de son duché et est le fondateur du grand mouvement pour Orléans où il œuvre pour le bien du duché et pour former la relève politique.
- Ancien membre de la cosse de Genet, il participa à la croisade contre les hérétiques en Suisse, il prouva encore son dévouement à son roy, son duc et son duché.
- Toujours actifs et dévoué à sa ville, il occupa les postes de conseiller au commerce, aux finances et à la défense.
C'est pourquoi en remerciement de son soutien, de sa fidélité, de son dévouement et de sa présence régulière à mes côtés que je demande l'octroie de cet terre à messire Belgarion de Noirémont.

Faict en ce jour du 29 juin 1458 en mes terres de BROU

signaturew.jpg
sceauxval1administratif.png

Par notre scel, actons ce document comme valide et conforme aux règlements héraldiques et attestons avoir été témoin de l'échange des serments vassaliques entre l'octroyant et l'octroyé.

Fait le premier jour du mois de juillet 1458 sous le règne de notre souverain le roy Levan le troisième de Normandie.

sceaujaunenl9.gif

Acte d'anoblissement de messire Belgarath ~ Aunay-sous-Auneau, Vassal d'Auneau (21 mai 1458)

Par la présente nous, Rhân de Crocy, maréchal d'armes de France, vicomte d'Avize, baron de Boiscommun, seigneur de la Beslière-sur-Thanaise, et de Villemurlin faisons acte de la demande du duc Lexhor d'Amahir, duc d'Alluyes, baron d'Auneau, seigneur de Saint-Denis-les-Ponts, de Pleaux et de de Villeneuve l'Abbé quand à l'octroi de la seigneurie de Aunay-sous-Auneau sise en la baronnie d'Auneau à messire [b]Belgarath[/b].

Après recherches héraldiques dument entérinées, le fief d'Aunay-sous-Auneau est bien seigneurie vassale de la baronnie d'Auneau.

Après consultation d'armoriaux, les armes se référant à la dite seigneurie sont:// "d'argent à cinq cotices de gueules au lion de sable armé et lampassé du même brochant sur le tout. "//

811300Aunay2.png

Ci-joint une lettre patente de messire Lexhor dûment authentifiée attestant de sa volonté d'octroi d'une seigneurie à messire Belgarath :

De nous, Lexhor d'Amahir, Duc d'Alluyes, Baron d'Auneau, seigneur de Pléaux, de saint-Denis-les-Ponts et de Villeneuve l'Abbé,
A Orléans,

Salut et amitiés aristotéliciennes.

Faisons savoir à tous, par la présente, notre volonté ferme d'octroyer à messire Belgarath, anciennement connu sous le nom de Tchuckmasli, la seigneurie d'Aunay-sous-Auneau, sise en la baronnie d'Auneau afin qu'il en assure la bonne gestion. Ainsi nous l'élevons au rang de seigneur d'Aunay-sous-Auneau.

Son histoire orléanaise a débuté il y a bien longtemps maintenant, en la bonne ville de Gien. Il en fut l'un des animateurs principaux et a beaucoup donné pour sa ville.
Il a ensuite prit la route du sud pour s'installer à Castelnaudary, en Toulouse, avec d'autres orléanais. Nous n'avons jamais perdu le contact et il a toujours été un ami fidèle, nous rendant parfois visite en orléanais.

A la fin de l'an de grâce mille quatre cent cinquante et sept débuta la Croisade contre les hérétiques. Nous étions alors le quinzième Duc d'Orléans et lui avons proposé de se rallier à notre bannière. Chose qu'il fit aussitôt, mettant fin à son voyage et prenant la route avec nous et le peu de biens qu'il avait alors sur lui. Il nous suivit également jusqu'en Provence où il combattit les félons avec courage, sans jamais se plaindre, sans jamais faillir et sans jamais rien demander.

Il a fait preuve de nombreuses qualités et notamment d'une fidélité à toute épreuve envers notre personne. Il a toute notre confiance et toute notre affection.

Ainsi, pour tous ces faits d'armes et pour tous les services rendus à notre personne, pour son altruisme et son don de soi, nous souhaitons récompenser cet homme exemplaire à bien des égards.

Nous sommes dès lors fiers de faire de lui notre vassal et nous le remercions de l'honneur qu'il nous fait en acceptant notre proposition.

Que le Très-Haut l'ait en sa Sainte Garde et qu'Aristote guide leur pas.

Ce fut faict et scellé en double queue sur cire verte, à Montélimar, l’an de l’Incarnation de notre seigneur mil quatre cens cinquante et huit, le dix-neuf du mois de mai.

Lexhor d'Amahir,
Duc d'Alluyes,
Baron d'Auneau,
Seigneur de Pléaux, de Saint-Denis-Les-Ponts et de Villeneuve l'Abbé.
LexhorVert.png

Par notre scel, actons ce document comme valide et conforme aux règlements héraldiques et attestons avoir été témoin de l'échange des serments vassaliques entre l'octroyant et l'octroyé.

Fait le vingt-unième jour du mois de mai 1458 sous le règne de notre souverain le roy Levan le troisième de Normandie.

sceaujaunenl9.gif

Acte d'anoblissement de dame Clémence de Cheroy ~ Baronville, Vassale d'Auneau (16 sept. 1457)

Par la présente nous, Rhân de Crocy, héraut d'armes de France, vicomte d'Avize, baron de Boiscommun, seigneur de la Beslière-sur-Thanaise, de Villemurlin et des Fontaine de Chappée faisons acte de la demande du baron Lexhor d'Amahir, baron d'Auneau et seigneur de Saint-Denis-les-Ponts quand à l'octroi de la seigneurie de Baronville sise en la baronnie d'Auneau à son altesse Clémence de Cheroy, princesse de Montmorency.

Après recherches héraldiques dument entérinées, le fief de Baronville est bien seigneurie vassale de la baronnie d'Auneau.

Après consultation d'armoriaux, les armes se référant à la dite seigneurie sont: "D'azur au chevron d'or chargé de 5 annelets de gueules"

baronville.png

Ci-joint une lettre patente de messire Lexhor dûment authentifiée attestant de sa volonté d'octroi d'une seigneurie à dame Clémence de Cheroy:

Nous, Lexhor d'Amahir, Baron d'Auneau et seigneur de Saint-Denis-Les-Ponts, faisons connaitre, par la présente, notre volonté d'attribuer la seigneurie de Baronville, vassale de la baronnie d'Auneau, à son altesse Clémence de Chéroy, Princesse de Montmorency, Comtesse de Fézenac et de Montbazillac, Vicomtesse de Bellac, de Juillac et de Montboissier, Dame de Fleurance.

Par ses conseils bienveillants, son soutien et son amitié sans faille, elle nous a apporté beaucoup, tant du point de vue humain qu'au niveau des connaissances plus concrètes.
Son appartenance à la famille de Chéroy, illustre en orléanais, ses qualités et ses connaissances du Royaume, feront d'elle, j'en suis sûr, un atout de poids pour Orléans.
De part son oeil extérieur elle apportera sagesse, fraicheur et dynamisme.

> Qu'il en soit ainsi!

Faict à Gien, le quatorzième jour de l'an de grâce 1457

Lexhor d'Amahir,
Baron d'Auneau,
Seigneur de Saint-Denis-Les-Ponts.

Par notre scel, actons ce document comme valide et conforme aux règlements Héraldiques et attestons avoir été témoin de l'échange des serments vassaliques entre l'octroyant et l'octroyé.

Faict le 16ème jour du Mois de septembre 1457 sous le règne de nostre souverain le Roy Levan le troisième de Normandie.

sceaujaunenl9.gif

Acte d'anoblissement de dame Winnette ~ Baronville, Vassale d'Auneau (1er sept. 1458)

Par la présente nous, Rhân de Crocy, maréchal d'armes de France, vicomte d'Avize, baron de Boiscommun, seigneur de la Beslière-sur-Thanaise, et de Villemurlin faisons acte de la demande du duc Lexhor d'Amahir, duc d'Alluyes, baron d'Auneau, seigneur de Saint-Denis-les-Ponts, de Pleaux et de de Villeneuve l'Abbé quand à l'octroi de la seigneurie de Baronville sise en la baronnie d'Auneau à dame Winnette.

Après recherches héraldiques dument entérinées, le fief de Baronville est bien seigneurie vassale de la baronnie d'Auneau.

Après consultation d'armoriaux, les armes se référant à la dite seigneurie sont: "D'azur au chevron d'or chargé de cinq annelets de gueules. "

baronville.png

Ci-joint une lettre patente de messire Lexhor dûment authentifiée attestant de sa volonté d'octroi d'une seigneurie à dame Winnette :

De nous, Lexhor d'Amahir, Duc d'Alluyes, Baron d'Auneau, seigneur de Pléaux, de Saint-Denis-les-Ponts et de Villeneuve l'Abbé,
A Orléans,

Salut et amitiés aristotéliciennes.

Faisons savoir à tous, par la présente, notre volonté ferme d'octroyer à dame [b]Winnettela seigneurie de[bBaronvillesise en la baronnie d'Auneau afin qu'elle en assure la bonne gestion. Ainsi nous l'élevons au rang de dame de [bBaronville[/b].

Depuis bien longtemps elle s'est mise au service d'Orléans, au travers tout d'abord de son implication dans son village de Patay dont elle a été maire. Son investissement s'est également poursuivit au niveau ducal où elle a participé à plusieurs mandats en siégeant en tant qu'élue ainsi que participé activement à la défense du duché en tant que soldat de l'ost. Elle a également oeuvré longuement aux ambassades orléanaises.

Son caractère bien trempé a pu faire oublier tout ou partie de son investissement aux yeux de certains. Mais nous la connaissons bien, la savons fidèle à notre personne et savons qu'elle nous écoutera, car nous sommes presque l'une des seules personnes qu'il lui plait d'écouter. Nous sommes heureux de lui donner une chance de faire mentir ceux qui la jugent. Nous avons pleine confiance en elle et sommes persuadé qu'elle ne nous décevra pas.

Nous sommes dès lors fier de faire d'elle notre vassale et nous la remercions de l'honneur qu'elle nous fait en acceptant notre proposition.

Que le Très-Haut l'ait en sa Sainte Garde et qu'Aristote guide ses pas.

Ce fut faict et scellé en double queue sur cire verte, à Orléans, l’an de l’Incarnation de notre seigneur mil quatre cens cinquante et huit, le vingt-huitième du mois d'août.

Lexhor d'Amahir,
Duc d'Alluyes,
Baron d'Auneau,
Seigneur de Pléaux, de Saint-Denis-Les-Ponts et de Villeneuve l'Abbé.
LexhorVert.png

Par notre scel, actons ce document comme valide et conforme aux règlements héraldiques et attestons avoir été témoin de l'échange des serments vassaliques entre l'octroyant et l'octroyé.

Fait le premier jour du mois de septembre 1458 sous le règne de notre souverain le roy Levan le troisième de Normandie.

[img]http://img136.imageshack.us/img136/928/sceaujaunenl9.gif[/img][/quote][/quote]


Acte d'anoblissement de messire Nanozevich ~ Boisgasson, Vassal d'Auneau (11 oct. 1457)

Par la présente nous, Rhân de Crocy, héraut d'armes de France, vicomte d'Avize, baron de Boiscommun, seigneur de la Beslière-sur-Thanaise, de Villemurlin et des Fontaine de Chappée faisons acte de la demande du duc Lexhor d'Amahir, Duc d'Orléans, baron d'Auneau, seigneur de Saint-Denis-les-Ponts quand à l'octroi de la seigneurie de Boisgasson sise en la baronnie d'Auneau à messire Nanozevich de Triganou.

Après recherches héraldiques dument entérinées, le fief de Boisgasson est bien seigneurie vassale de la baronnie d'Auneau.

Après consultation d'armoriaux, les armes se référant à la dite seigneurie sont: "D'azur aux cinq fleur de lys disposées en orle"

boisgasson.png

Ci-joint une lettre patente de messire Lexhor d'Amahir dûment authentifiée attestant de sa volonté d'octroi d'une seigneurie à messire Nanozevich de Triganou:

Nous, Lexhor d'Amahir, Baron d'Auneau et seigneur de Saint-Denis-Les-Ponts, faisons connaitre, par la présente, notre volonté d'attribuer la seigneurie de Boisgasson, vassale de la baronnie d'Auneau, à messire Nanozevich de Triganou.

Son implication sans faille sur le plan militaire et au sein des différents conseils ducaux auxquels il a participé ainsi que sa fidélité à toute épreuve pour le duché d'Orléans ne sont plus à démontrer.
Ses mérites avérés et à venir légitiment de facto l'octroi des terres de Boisgasson et son élévation au rang de seigneur.

Qu'il en soit ainsi!

Faict à Gien, le onzième jour du mois d'octobre de l'an de grâce 1457

Lexhor d'Amahir,
Baron d'Auneau,
Seigneur de Saint-Denis-Les-Ponts.

Par notre scel, actons ce document comme valide et conforme aux règlements Héraldiques et attestons avoir été témoin de l'échange des serments vassaliques entre l'octroyant et l'octroyé.

Faict le onzième jour du Mois d'octobre 1457 sous le règne de nostre souverain le Roy Levan le troisième de Normandie.

sceaujaunenl9.gif

Acte d'anoblissement de messire Antoine de Saint Sulpice ~ Brochard, Vassal de Chatillon Coligny (20 Mai 1455)

Attribué en ce Dimanche 20 Mai de l'an de grâce 1455, en les jardins du couvent de l'Ordre du Saint-Esprit au sieur Antoine de Saint Sulpice.

Portant armoiries :
antoine2copiesq5.gif
Et ayant patente et contrat :

A tous ceux qui ce présent édit verront,
Moi, Lancelote, Baronne de Nagan,

à tous présents et à venir, faisons savoir, que pour asseoir les liens que nous entretenons avec le Sieur Antoine de Saint Sulpice, avons, par édit irrévocable, statué et arrêté, statuons et arrêtons les choses qui s'ensuivent :

Lancelote de Nagan s'engage à remettre en la possession du Sieur Antoine de Saint Sulpice la seigneurie de Brochard dès a présent en l'échange de quoi le ci nommé devient vassal de Lancelote de Nagan.

Lancelote de Nagan devient alors responsable du dit seigneur devant le Roi, et se porte garant de sa comparution devant les tribunaux royaux.
Elle s'engage à ne rien faire qui puisse porter atteinte à la personne, à l'honneur et au bien de son vassus.
Elle lui devra protection militaire en lui accordant l'appui de ses armes lorsqu'il sera injustement attaqué.
Elle lui portera assistance judicaire dans tous les procès que celui ci pourra avoir devant une autre juridiction que celle de son domaine.
Elle se devra d'entretenir le dit Antoine de Saint Sulpice.

En échange le vassus Antoine de Saint Sulpice s'engage à ne pas nuire à Lancelote de Nagan.
Il lui apportera l'aide militaire ( service d'Ost : Service normal durant lequel le vassus s'équipe a ses frais pour 40 jours au delà il reviendra à Lancelote de Nagan l'entretient de son vassus et de ses troupes, de chevauchée : Expédition militaire dans un cadre local et régional durant quelques jours, l'estage : service de garde du château du seigneur. )
Il aura le devoir de conseiller Lancelote de Nagan sur le plan juridique ainsi que politique.

Le vassus ne pourra rompre ce contrat que dans trois cas :

Si le senior ( Lancelote de Nagan ) a altéré son honneur
Si le senior a porté atteinte à sa liberté.
Si le senior n'a pas rempli son devoir de protection soit militaire soit judiciaire.

Si le vassus ne remplit pas le contrat ci-dessus détaillé, alors il s'expose à l confiscation définitive ou temporaire du fief qui lui a été remis ou à la confiscation des meubles ( compensation pécuniaire ).

Le présent fief remis pourra être remis par Antoine de Saint Sulpice à sa primo géniture si et seulement si Lancelote de Nagan ou ses héritiers considèrent comme capable ce dernier de rendre le service de vassus.

Qu'aucun ne puisse enfreindre la page de notre concession, ou aller à son encontre par une audace téméraire. Si cependant quelqu'un osait le tenter, qu'il sache qu'il encourra l'indignation du Dieu tout-puissant et des Archanges Saint Michel et Georges.

Et afin que ce soit ferme chose et stable pour la durée de ce Conseil, nous avons fait mettre notre sceau à ce présent édit.

Lancelote de Nagan, Baronne de Castelnau de Bonnefond et de Chatillon Coligny, a proposé,

Lancelote de Nagan, Baronne de Castelnau de Bonnefond et de Chatillon Coligny et Antoine de Saint Sulpice, ont ratifié,

Romuald de Vaisneau, poursuivant d'armes d'Orléans, a écrit et acté.

Date en l'enceinte du Cloitre de l'Ordre du Saint Esprit, le Mardi 21 Mai MCDLV [ Mardi 21 Mai 2007 ]
sceauadministratifnk8.gif
oryn3.gif


Acte d'annoblissement de dame Aegidia ~ Chêne-Arnoult, vassale de Château-Renard (1er sept. 1458)

Par la présente nous, Rhân de Crocy, maréchal d'armes de France, vicomte d'Avize, baron de Boiscommun, seigneur de la Beslière-sur-Thanaise, et de Villemurlin faisons acte de la demande de la duchesse Isadam, duchesse de Châteaurenard, dame de Quiers-sur-Bezonde quand à l'octroi de la seigneurie de Chêne-Arnoult sise en le duché de Châteaurenard à dame Aegidia.

Après recherches héraldiques dument entérinées, le fief de Chêne-Arnoult est bien seigneurie vassale du duché de Châteaurenard.

Après consultation d'armoriaux, les armes se référant à la dite seigneurie sont: "D'or à un chêne de sinople surmonté d'un renard de gueules", soit, après dessin :

chnear10.png

Ci-joint une lettre patente de dame Isadam dûment authentifiée attestant de sa volonté d'octroi d'une seigneurie à dame Aegidia :

Moi Isadam de Valbois, Duchesse de Châteaurenard, certifie avoir prit connaissance de l'addendum sur les seigneuries et être en possession de toute ma conscience, souhaite faire de Aegidia ma vassalle en lui octroyant la seigneurie de Chêne-Arnoult, situé sur mon Duché de Châteaurenard.

La cérémonie se déroulera à la chapelle Saint Firmin au Domaine Valbois, terres du Duché de Châteaurenard.

Je tiens à souligner la détermination et la constance de Aegidia dans son cheminement et ses implications au sein de notre Duché.

Postes au Conseil municipal d’Orléans
13/6/1457 Maire d'Orléans
13/7/1457 Maire d'Orléans.
22/8/1457 Maire d'Orléans.
22/9/1457 CAC D'Orléans.
Tribun (7 mandats)
5/11/1457 Soldat réserviste de l'arrière-ban
Lieutenant des Maréchaux d'Orléans

Postes ducaux à la Chambre des élus depuis novembre 1457:
Conseiller Général
Bailli
Porte-Parole
Prévôt

Décorations
30/7/1457 Médaille de Bronze de la prévôté.
12/2/1458 Médaille d'Argent de la prévôté
24/26/1458 Médaille de l’écus d’honneur d’Orléans

Cette dame s'est démarquée au niveau politique et a aussi participé activement et volontairement à la défense de notre Duché.
Toujours disponible, dévouée et de confiance, c'est avec reconnaissance que j'octroie cette terre à Dame Aegidia.

Fait ce huitième jour de juillet de l’an 1458 en mes terres de Châteaurenard

signatureisadambonn.gif
blasonofficielbontu8.gif

Par notre scel, actons ce document comme valide et conforme aux règlements héraldiques et attestons avoir été témoin de l'échange des serments vassaliques entre l'octroyant et l'octroyé.

Fait le premier jour du mois de septembre 1458 sous le règne de notre souverain le roy Levan le troisième de Normandie.

sceaujaunenl9.gif

Acte d'annoblissement de dame Brunehaut ~ Dargery, vassal de Châteauneuf-sur-Loire (26 juin 1457)

Par la présente nous, Rhân de Crocy, héraut d'armes de France, vicomte d'Avize, baron de Boiscommun, seigneur de la Beslière-sur-Thanaise, de Villemurlin et des Fontaine de Chappée faisons acte de la demande du duc Sebbe de Valrose, pair de France, duc de Châteauneuf-sur-Loire et de Tremblay-Chartrois, baron de Bellegarde, seigneur de Montlivault, Bafou et Roissy-en-France quand à l'octroi de la seigneurie de Dargery sise en le duché de Châteauneuf-sur-Loire à dame Brunehaut.

Apres recherches héraldiques dument entérinées, le fief de Dargery est bien seigneurie vassale du duché de Châteauneuf-sur-Loire.

L'écu se référant à la dicte seigneurie sera après consultation des registres héraldiques: De gueules aux deux étoiles d'or en chef et au lézard du même en pointe

dargery.png

Ci-joint une lettre patente de messire Sebbe dûment scellée et authentifiée attestant de sa volonté d'octroi d'une seigneurie à dame Brunehaut:

Orléans,

Moi, Sebbe de Valrose, en pleine possession de mes moyens, au regard de son dévouement pour l'Orléanais, décide de confier la seigneurie de Dargery, cise sur les terres de Chateauneuf-sur-Loire, à Brunehaut et ainsi la prendre pour vassale.

Je vous prie donc de bien vouloir préparer le nécessaire afin que la cérèmonie puisse se dérouler dans les meilleurs délai.

Cordialement,

Sebbe de Valrose
sebbe2cy9.png

Par notre scel, actons ce document comme valide et conforme aux règlements Héraldiques et attestons avoir été témoin de l'échange des serments vassaliques entre l'octroyant et l'octroyé.

Faict à Orléans le 26ème jour du Mois de juin 1457 sous le règne de nostre souverain le Roy Levan le troisième de Normandie.

sceaujaunenl9.gif

Acte d'annoblissement de Dame Aegidia, vassale de Château-Renard (1er sept. 1458)

Par la présente nous, Rhân de Crocy, maréchal d'armes de France, vicomte d'Avize, baron de Boiscommun, seigneur de la Beslière-sur-Thanaise, et de Villemurlin faisons acte de la demande de la duchesse Isadam, duchesse de Châteaurenard, dame de Quiers-sur-Bezonde quand à l'octroi de la seigneurie de Chêne-Arnoult sise en le duché de Châteaurenard à dame Aegidia.

Après recherches héraldiques dument entérinées, le fief de Chêne-Arnoult est bien seigneurie vassale du duché de Châteaurenard.

Après consultation d'armoriaux, les armes se référant à la dite seigneurie sont: "D'or à un chêne de sinople surmonté d'un renard de gueules", soit, après dessin :

chnear10.png

Ci-joint une lettre patente de dame Isadam dûment authentifiée attestant de sa volonté d'octroi d'une seigneurie à dame Aegidia :

Moi Isadam de Valbois, Duchesse de Châteaurenard, certifie avoir prit connaissance de l'addendum sur les seigneuries et être en possession de toute ma conscience, souhaite faire de Aegidia ma vassalle en lui octroyant la seigneurie de Chêne-Arnoult, situé sur mon Duché de Châteaurenard.

La cérémonie se déroulera à la chapelle Saint Firmin au Domaine Valbois, terres du Duché de Châteaurenard.

Je tiens à souligner la détermination et la constance de Aegidia dans son cheminement et ses implications au sein de notre Duché.

Postes au Conseil municipal d’Orléans
13/6/1457 Maire d'Orléans
13/7/1457 Maire d'Orléans.
22/8/1457 Maire d'Orléans.
22/9/1457 CAC D'Orléans.
Tribun (7 mandats)
5/11/1457 Soldat réserviste de l'arrière-ban
Lieutenant des Maréchaux d'Orléans

Postes ducaux à la Chambre des élus depuis novembre 1457:
Conseiller Général
Bailli
Porte-Parole
Prévôt

Décorations
30/7/1457 Médaille de Bronze de la prévôté.
12/2/1458 Médaille d'Argent de la prévôté
24/26/1458 Médaille de l’écus d’honneur d’Orléans

Cette dame s'est démarquée au niveau politique et a aussi participé activement et volontairement à la défense de notre Duché.
Toujours disponible, dévouée et de confiance, c'est avec reconnaissance que j'octroie cette terre à Dame Aegidia.

Fait ce huitième jour de juillet de l’an 1458 en mes terres de Châteaurenard

signatureisadambonn.gif
blasonofficielbontu8.gif

Par notre scel, actons ce document comme valide et conforme aux règlements héraldiques et attestons avoir été témoin de l'échange des serments vassaliques entre l'octroyant et l'octroyé.

Fait le premier jour du mois de septembre 1458 sous le règne de notre souverain le roy Levan le troisième de Normandie.

sceaujaunenl9.gif

Acte d'annoblissement de Messire Aribe ~ Fontenelle-les-Charny, vassal de Chatillon-sur-Loing (7 Novembre 1456)

Par la présente, Nous Baptistin de Chéroy, Hérault d'Orléans, Duc de Romorantin, Baron de Sully sur loir et de Ferrière, Seigneur de Sigloy, faisons acte de la demande de Dame Lancelote de Nagan, quant à l'octroi d'une seigneurie de mérite se trouvant sur ses terres de Chatillon-sur-loing Sise au fief nommé Fontenelle-les-Charny à Messire Aribe.

Après recherches héraldiques dument enterinées, le Fief de Fontenelle-les-Charny est considéré segneurie de la baronnie de Chatillon-sur-Loing.

Après consultation d'armoriaux, l'écu se référant à la dicte seigneurie bien que non historique sera sur demande : «de sable à la fontaine d'argent jaillissant sur trois niveaux, au bassin maçonné de sable.».
blasonfontellelescharnyxf7.gif

Pour compléter le présent dossier, voici le contrat de vassalité retranscrit par écrit attestant le nouveau lien entre la baronne de la baronnie de Chatillon-sur-loing et son nouveau vassal:

A tous ceux qui ce présent édit verront,
Nous, Lancelote de Nagan, et Nous Florian Aribe de Moraison ,

à tous présents et à venir, faisons savoir, que Sûrs de nos intentions, forts de notre conscience, nous nous engageons vassaliquement l’un envers l’autre avec solennité et prêtons serment devant les autels de celui qui pèse dans la même balance les rois et les nations de toujours respecter les termes de l’engagement juré.
Ainsi pour asseoir les liens tissé, avons, par édit irrévocable, statué et arrêté, statuons et arrêtons les choses qui s'ensuivent :

Lancelote de Nagan s'engage à remettre en la possession de Florian Aribe de Moraison la seigneurie de Fontenay dès à présent en l'échange de quoi le ci-nommé devient son vassal avec tous les engagements féodo-vassalique que cela comporte.

Lancelote de Nagan devient alors responsable du dit seigneur devant le Roi, et se porte garant de sa comparution devant les tribunaux royaux.
Elle s'engage à ne rien faire qui puisse porter atteinte à la personne, à l'honneur et au bien de son vassus. Elle lui devra protection militaire en lui accordant l'appui de ses armes lorsqu'il sera injustement attaqué. Elle lui portera assistance judicaire dans tous les procès que celui ci pourra avoir devant une autre juridiction que celle de son domaine.

En échange le vassus Florian Aribe de Moraison s'engage à ne pas nuire d’une quelconque manière à Lancelote de Nagan. Il lui apportera l'aide militaire si le besoin s’en fait sentir ( service d'Ost : Service normal durant lequel le vassus s'équipe a ses frais pour 40 jours au delà il reviendra à Lancelote de Nagan l'entretient de son vassus et de ses troupes, de chevauchée : Expédition militaire dans un cadre local et régional durant quelques jours, l'estage : service de garde du château du seigneur. ) Il aura aussi le devoir de conseiller Lancelote de Nagan sur le plan juridique ainsi que politique.

Le vassus ne pourra rompre ce contrat que dans trois cas :

Si le senior ( Lancelote de Nagan ) a altéré son honneur.
Si le senior a porté atteinte à sa liberté.
Si le senior n'a pas rempli son devoir de protection soit militaire soit judiciaire.

Si le vassus (Florian Aribe de Moraison ) ne remplit pas le contrat ci-dessus détaillé, alors il s'expose à la confiscation définitive ou temporaire du fief qui lui a été remis ou à la confiscation des meubles ( compensation pécuniaire ).

Le présent fief pourra être transmis à la primo géniture de Florian Aribe de Moraison si et seulement si Lancelote de Nagan ou ses héritiers considèrent comme capable ce dernier de rendre le service de vassus.

Qu'aucun ne puisse enfreindre la page de notre concession, ou aller à son encontre par une audace téméraire. Si cependant quelqu'un osait le tenter, qu'il sache qu'il encourra l'indignation du Dieu tout-puissant et des Saints Aristoliciens.

Et afin que ce soit ferme chose et stable, nous avons fait mettre notre sceau à ce présent édit.

Lancelote de Nagan, a proposé,

Lancelote de Nagan, et Florian Aribe de Moraison ont ratifié,

Baptistin de Chéroy, héraut d'Orléans, a acté.

Date en l'enceinte du château de Chatillon-sur-Loing, le 30ème d’Octobre de l'an de Grâce 1456

sigaturearibe222qz0.gif
aribe_10.gif
signaturefh3.gif
nagangueulesbk0.gif

Par nostre Scel, actons ce document comme valide et conforme aux règlements Héraldiques et nous engageons à estre le témoin Héraldique des serments vassaliques échangés entre l'octroyant et l'octroyé.

Faict le 7ème jour du Mois de novembre 1456 sous le règne de nostre souverain bien aimé le Roy Levan le troisième de Normandie.

baptistinjhp1.png

Acte d'annoblissement de Messire McLegrand ~ Gaudigny, vassal de Boiscommun (30 avril 1458)

Par la présente, Nous Thomas de Clérel, dict Berry, Maréchal d'Armes de France, faisons acte de la demande de Monseigneur Rhân de Crocy, Vicomte d'avize et Baron de boiscommun, quant à l'octroi d'une seigneurie attestée se trouvant sur ses terres baronniales sise au fief dit de Gaudigny, à Messire Mclegrand .

Après consultation d'armoriaux, l'écu se référant à ladicte seigneurie est D'argent à deux fasces de gueules à 8 coquilles de sables en 3-2-3.
soit, après dessin :

img-200230dnxoh.png

Par nostre Scel, actons ce document comme valide et conforme aux règlements Héraldiques et nous confirmons avoir assisté en tant que témoin Héraldique aux serments vassaliques dument prononcés et échangés entre l'octroyant et l'octroyé.

Faict le 30e jour du Mois d'avril 1458.
thomas3203.png


Acte d'annoblissement de Messire Aurae ~ La Herpinière, vassal de Checy (10 juin 1457)

Par la présente nous, Rhân de Crocy, héraut d'armes de France, vicomte d'Avize, baron de Boiscommun, seigneur de la Beslière-sur-Thanaise, de Villemurlin et des Fontaine de Chappée faisons acte de la demande du baron Bourguignon de Sorel, baron de Chécy et seigneur de Saint-Avit-les-guespière quand à l'octroi de la seigneurie de La Herpinière sise en la baronnie de Chécy à messire Aurae.

Apres recherches héraldiques dument entérinées, le fief de La Herpinière est bien seigneurie vassale de la baronnie de Chécy.

L'écu se référant à la dicte seigneurie bien que non historique sera sur demande: D'azur à une nef d'argent voguant sur une mer du même et à deux fleurs de lys d'or en chef

laherpinire.png

Ci-joint une lettre patente de messire Bourguignon dûment scellée et authentifiée attestant de sa volonté d'octroi d'une seigneurie à messire Aurae:

A Rhan de Crocy, dit Orléans
Heraut de l'Orléanais

Nous, Bourguignon de Sorel, Baron de Chécy et Seigneur de Saint Avit les Guespières portons à votre connaissance notre volonté de bailler un fief de nos terres de Chécy en Orléanais et par conséquent d'anoblir le Sieur Aurae en récompense de son long dévouement envers la ville de Blois et le Duché d'Orléans mais aussi en récompenses des nombreux services rendus à notre personne; et parce qu'il nous semblait important d'avoir de fidèles vassaux pour assurer la sécurité de nos terres et par conséquent de celles du duché.

Aussi je requiers votre office afin que cela soit fait ainsi que je le désire.

Fait à Chécy, le 12 Mai 1457

Bourguignon
Baron de Chécy
Seigneur de Saint Avit les Guespières

bourguignonjaunebo5fw8.png

Par notre scel, actons ce document comme valide et conforme aux règlements Héraldiques et attestons avoir été témoin de l'échange des serments vassaliques entre l'octroyant et l'octroyé.

Faict le 10ème jour du Mois de juin 1457 sous le règne de nostre souverain le Roy Levan le troisième de Normandie.

sceaujaunenl9.gif

Acte d'annoblissement de Dame Ginetdom ~ la Moutonnière , vassal de Illiers (17 mai 1458)

Par la présente nous, Rhân de Crocy, maréchal d'armes de France, vicomte d'Avize, baron de Boiscommun, seigneur de la Beslière-sur-Thanaise, de Villemurlin et des Fontaine de Chappée faisons acte de la demande de la baronne Valeria Gambiani de Valrose, baronne de Brou, dame de Souville-sous-Yèvre et de Voise quand à l'octroi de la seigneurie de la Moutonnière sise en la baronnie de Brou à dame Ginetdom.

Après recherches héraldiques dument entérinées, le fief de la Moutonnière est bien seigneurie vassale de la baronnie de Brou.

Après consultation d'armoriaux, les armes se référant à la dite seigneurie sont: "de sinople à un dragon d'argent accompagné de trois étoiles d'or"

img-213319b1ac5.png

Ci-joint une lettre patente de dame Valéria dûment authentifiée attestant de sa volonté d'octroi d'une seigneurie à dame Ginetdom :

Moi Valéria Gambiani de Valrose, Baronne de Brou, désire octroyer le fief de la Moutonnière et ainsi prendre pour vassale dame Ginetdom de Pandora.
Pour qu'il soit su et reconnu de tous la cérémonie se déroulera en la chapelle de la bonne dame sur les terres Familiales des Valrose.

Dame Ginetdom de Pandora a beaucoup donné pour la survis du duché et de la ville d'Orléans.
- Elle participa activement et bénévolement à la défense d'Orleans contre les bretons où elle fut blessée.
- A la prise d'Orléans par les mêmes Bretons, elle devient grande résistante en aidant à la récupération des denrées en surveillant nuit et jour le marché. Elle a pu ainsi sauver nombre d'Orléanais de la famine.
- A mes côtés lors de la reprise d'Orléans, sans hésitation elle prend la place de maire de la ville dévastée seule et sans un seul conseiller, elle aidera la ville à sortir du gouffre.
- Elle occupe ensuite la place de conseillère municipale durant plusieurs mandats, qu'elle abandonnera à l'appel de son roy pour faire parti de l'escorte royale en tant que chef de lance et correspondante à la curia regis pour les Corinthiens.
- En fin d'Escorte elle répond à nouveau présente à notre appel pour défendre bénévolement Orléans contre la menace brigande.
- Elle rejoint ensuite la Guyenne pour entrer sous les ordres de Le Kaiser, elle met à nouveau son épée et son bras au service de son roy pour luter contre la menace qui sévit sur ses terres.
- Toujours fidèle elle gagne ensuite la Normandie sous les ordres Actarius afin d'assurer le maintien de la paix face à l'Artois.
- Suite a un nouvel appel de notre part, elle revient pour défendre Blois, la Touraine dans le conflit qui l'oppose au Berry sous les ordres du duc Bourguignon de Sorel.
- Inépuisable et toujours vaillante, elle se joint aux faucons orléanais pour rejoindre la croisade.
- Elle suit les soldats en Provence à la demande du duc Lexhor, elle est actuellement toujours au front et ne baisse pas les armes
- Mais surtout, pour son courage, sa bravoure, sa générosité et sa fidélité à toute épreuve envers moi même et mon époux.

Faict en ce jour du 25 avril 1458 en mes terres de BROU

signaturew.jpg

Par notre scel, actons ce document comme valide et conforme aux règlements héraldiques et attestons avoir été témoin de l'échange des serments vassaliques entre l'octroyant et l'octroyé.

Fait le dix-septième jour du mois de mai 1458 sous le règne de notre souverain le roy Levan le troisième de Normandie.

sceaujaunenl9.gif

Acte d'annoblissement de Messire Bulvaï d'Austrasie ~ Limiers , vassal de Yèvre-le-chastel (7 Novembre 1456)

Par la présente, Nous Baptistin de Chéroy, Hérault d'Orléans, Duc de Romorantin, Baron de Sully sur loir et de Ferrière, Seigneur de Sigloy, faisons acte de la demande de messire Fur de Chéroy, quant à l'octroi d'une seigneurie de mérite se trouvant sur ses terres de Yèvre-le-chastel Sise au fief nommé Limiers à Messire Bulvaï d'Austrasie..

Après recherches héraldiques dument enterinées, le Fief de Limiers est considéré segneurie de la baronnie de Yèvre-le-chastel.

Après consultation d'armoriaux, l'écu se référant à la dicte seigneurie bien que non historique sera sur demande : "De sable au chien d'argent encadré de 3 lys du m.
limiers7ly8.png
Pour compléter le présent dossier, voici la patente d'anoblissement attestant la volonté de faire du dict messire le nouveau vassal de Yèvre:

Moi Fur de Chéroy , Baron Yèvre le Chatel désire octroyer fief de Limiers au Sieur Bulvaï d'Austrasie.

Pour que nul n'ai de doutes la cérémonie aura lieu en public en la Maison du Très Haut à Yèvre le Chatel.
Sieur Bulvaï s'est hautement illustrer
- Fut a mainte fois conseiller municipal et maire à 3 reprise.
- Cofondateur du Parti Pourpre
- Allié fidèle lors de la défense du Duché contre les attaques brigandes, a défendu les mairies contre les tentatives de captures. N'a pas rechigné à la tache de son poste de procureur, et à ardemment participé à la victoire de l'Orléanais sur les brigands.
- Fidèle défenseur de la Couronne.
- Enfin et surtout fidèle en amitié et en honneur à ses proches, sa ville et son duché.

Faict ce jour d'hui le 10 septembre 1456 en mon chateau de Yèvre le chatel.
signaturerj8.png

Par nostre Scel, actons ce document comme valide et conforme aux règlements Héraldiques et nous engageons à estre le témoin Héraldique des serments vassaliques échangés entre l'octroyant et l'octroyé.

Faict le 7ème jour du Mois de novembre 1456 sous le règne de nostre souverain bien aimé le Roy Levan le troisième de Normandie.
baptistinjhp1.png


Acte d'anoblissement de dame Justine d'Alesme~ Montperthuis, vassal de Boiscommun(10 septembre 1456)

Par la présente, Nous Baptistin de Chéroy, Hérault d'Orléans, Duc de Romorantin, Baron de Sully sur loir et de Ferrière, Seigneur de Sigloy, faisons acte de la demande de Messire Rhan de Crocy, Baron de Boiscommun et Seigneur de Crocy quant à l'octroi d'une seigneurie de mérite se trouvant sur ses terres de Boiscommun Sise au fief nommé Montperthuis à Dame Justine d'Alesme .

Apres recherches héraldiques dument enterinées, le Fief de Montperthuis est considéré segneurie de la baronnie de Boiscommun.

Après consultation d'armoriaux, l'écu se référant à la dicte seigneurie bien que non historique sera sur demande : «De sinople au pont de trois arches d'argent, aux deux tours carrées aussi du même, surmonté en son centre d'un corbeau au naturel et au chef de sable à trois étoiles d'or» .

Pour compléter le présent dossier, voici la lettre patente manuscrite de messire le Baron de Boiscommun, attestant de la volonté d'octroi d'une seigneurie à Dame Justice d'Alesme :

à Orléans

Nous, Rhân de Crocy, baron de Boiscommun & seigneur de Crocy, portons à votre connaissance notre volonté de bailler un fief de nos terres de Boiscommun en Orléannais et par conséquent d'anoblir Justine d'Alesme, dicte Dame Justine en récompense de son long dévouement envers nous et des nombreux services rendus à notre personne; et parce qu'il nous semblait important d'avoir de fidèles vassaux pour assurer la sécurité de nos terres et par conséquent de celles du duché.

Aussi je requiers votre office afin que celà soit fait ainsi que je le désire.

Faict à Boiscommun, ce 28 août 1456

Rhân de Crocy
sceaurougegu1.gif

Par nostre Scel, actons ce document comme valide et conforme aux règlements Héraldiques et nous engageons à estre le témoin Héraldique des serments vassaliques échangés entre l'octroyant et l'octroyé.

Faict le 10ème jour du Mois de septembre 1456 sous le règne de nostre souverain bien aimé le Roy Levan le troisième de Normandie.
baptistinjhp1.png


Acte d'anoblissement de messire Garlaban ~ Nélu, Vassal d'Auneau (21 mai 1458)

Par la présente nous, Rhân de Crocy, maréchal d'armes de France, vicomte d'Avize, baron de Boiscommun, seigneur de la Beslière-sur-Thanaise, et de Villemurlin faisons acte de la demande du duc Lexhor d'Amahir, duc d'Alluyes, baron d'Auneau, seigneur de Saint-Denis-les-Ponts, de Pleaux et de de Villeneuve l'Abbé quand à l'octroi de la seigneurie de Nélu sise en la baronnie d'Auneau à messire Garlaban.

Après recherches héraldiques dument entérinées, le fief de Nélu est bien seigneurie vassale de la baronnie d'Auneau.

Après consultation d'armoriaux, les armes se référant à la dite seigneurie sont: "d'argent au chevron d'azur chargé de trois besants d'or et accompagné de trois glands de gueules"

bl210.gif

Ci-joint une lettre patente de messire Lexhor dûment authentifiée attestant de sa volonté d'octroi d'une seigneurie à messire Garlaban :

De nous, Lexhor d'Amahir, Duc d'Alluyes, Baron d'Auneau, seigneur de Pléaux, de saint-Denis-les-Ponts et de Villeneuve l'Abbé,
A Orléans,

Salut et amitiés aristotéliciennes.

Faisons savoir à tous, par la présente, notre volonté ferme d'octroyer à messire [b]Garlabanla seigneurie de [bNélusise en la baronnie d'Auneau afin qu'il en assure la bonne gestion. Ainsi nous l'élevons au rang de seigneur de [bNélu[/b].

Il oeuvre depuis bien longtemps pour le duché et notamment pour sa ville de Gien, de diverses manières. Plus récent il a répondu à notre appel, de façon bénévole, alors que nous étions le quinzième Duc d'Orléans, afin de partir en croisade puis en campagne en Provence, défendre les intérêts du Roy et l'Ordre établit par Dieu. Le courage, l'abnégation et la vaillance dont il a fait preuve au combat sont un fait établit à jamais. Sa solidarité a été sans commune mesure puisqu'il a, sur ses deniers propres et par ses propres moyens, permit de ravitailler a plusieurs reprises et en quantité les troupes luttant contre le marquisat félon.

Ainsi, pour tous ces faits d'armes et pour tous les services rendus à notre personne, pour sa fidélité sans faille dont nous bénéficions encore aujourd'hui, nous souhaitons récompenser cet homme exemplaire à bien des égards.

Nous tenons également a récompenser par la même occasion son épouse Jasmine qui partage avec lui toutes ces qualités et qui a oeuvré avec lui et à nos côté depuis des mois. Sa valeur est tout aussi grande.

Nous sommes dès lors fiers de faire d'eux nos vassaux et nous les remercions de l'honneur qu'ils nous font en acceptant notre proposition.

Que le Très-Haut les ait en sa Sainte Garde et qu'Aristote guide leur pas.

Ce fut faict et scellé en double queue sur cire verte, à Montélimar, l’an de l’Incarnation de notre seigneur mil quatre cens cinquante et huit, le dix-neuf du mois de mai.

Lexhor d'Amahir,
Duc d'Alluyes,
Baron d'Auneau,
Seigneur de Pléaux, de Saint-Denis-Les-Ponts et de Villeneuve l'Abbé.
LexhorVert.png

Par notre scel, actons ce document comme valide et conforme aux règlements héraldiques et attestons avoir été témoin de l'échange des serments vassaliques entre l'octroyant et l'octroyé.

Fait le vingt-unième jour du mois de mai 1458 sous le règne de notre souverain le roy Levan le troisième de Normandie.

sceaujaunenl9.gif

Acte d'anoblissement de messire Fur de Cheroy ~ Neuvy-en-Sullias, Vassal de Sully (3 sept. 1456)

Par la présente, Nous Nebisa de Malemort, Comtesse de Ségur, Vicomtesse de Chabrières, Maréchal d'Armes Royal, faisons acte de la demande de Baptistin de Chéroy, Baron de Sully-sur-loire et seigneur de Sigloy, quant à l'octroi d'une seigneurie se trouvant sur ses terres de Sully sur Loire Sise au fief nommé Neuvy-en-Sullias, à Messire Fur de Chéroy.

Apres recherches héraldiques dument enterinées, le Fief de Neuvy-en-Sullias est bien seigneurie de la baronnie de Sully sur Loire.

Après consultation des registres héraldiques d'Orléans,il fut avéré que l'écu choisit pour ladicte seigneurie est de -, soit, après dessin :

à%20venir

Pour complèter le présent dossier, voici une lettre manuscrite de Messire Baptistin de Chéroy, Baron de Sully-sur-loire et seigneur de Sigloy, attestant de la volonté de cession d'une seigneurie à Messire Fur de Chéroy:

Nous, le Magnifique Baptistin de Chéroy, par la grâce de Dieu et d’Aristote ainsi que notre père sa Grasce Fauville de Chéroy, Baron de Sully-sur-loire et seigneur de Sigloy, pour perpétuelle mémoire. A cette fin de glorifier les très abondantes et insignes faveurs dont le Très-Haut nous a comblé, et que, nous l'espérons, sa divine miséricorde daignera nous continuer, par le moyen et le concours éclatant de Fur de chéroy, et pour célébrer à la fois les mérites du Dit sieur, et notre lien de parenté, nous estimons convenable et opportun de l'élever, comme a voulu nostre père auparavant, aux honneurs et dignités de notre Grâce, de sorte que, illustré par ces compétences il laisse à sa race un souvenir précieux, et que la gloire de Dieu ainsi que la renommée de tant de bienfaits se perpétue et s'accroisse j’usqu’a la nuit des temps.
C'est pourquoi nous faisons savoir à tous, présents et à venir, que, eu égard à ce que dessus, considérant en outre les agréables, nombreux et recommandables services du dict sieur, qui abandonné titre et terre par amour, a déjà rendus et rendra à l'avenir, nous l'espérons, à nous, son nouveau suzerain et à nostre fief, et pour autres certaines causes à ce nous mouvant, nous lui octroyons la seignerie de Lion en Sullias, qui prendra, cat tel est notre bon plaisir, le nouveau nom de Neuvy-en-Sullias.

Et pour que ce soit chose ferme et stable à toujours, nous avons fait apposer aux présentes notre Sceau personnel en ce 19 fevrier de l’an de grasce 1456.

Par nostre Scel, actons ce document comme valide et conforme aux réglements Héraldiques et nous certifions, avoir été le témoin Héraldique des serments vassaliques échangés entre l'octroyant et l'octroyé.

Faict le 03 eme jour du Mois de Septembre 1456 sous le règne de nostre souverain bien aimé le Roy Levan le troisième de Normandie.

sss10.pngneb_ve10.png

Acte d'anoblissement de messire Gillas ~ Pannacières, Vassal de Meung sur Loire (26 Mars 1456)

Par la présente, Nous LLyr di Maggio et d'Astralgan, Maréchal d'Armes de France, Héraut de Touraine, Premier Maistre d'Hostel de leurs Majestée le Roy Levan le IIIe de Normandie et la Reyne Catherine-Victoire, Marquise de Valois, faisons acte de la demande du Baron Didier du Val Ancien, Baron de Meung sur Loire quant à l'octroi d'une seigneurie de mérite se trouvant sur ses terres de Meung sur Loire Sise au fief nommé Pannacières à Messire Gillas.

Apres recherches héraldiques dument enterinées, le Fief de Pannacières est bien seigneurie de la baronnie de Meung sur Loire.

Après consultation d'armoriaux, l'écu se référant à la dicte seigneurie bien que non historique sera sur demande : D’azur aux trois gerbes de blé d’or posées 2 et 1, au chef d’argent aux deux roses de gueules enté en pointe du sur-le-tout d’argent à la rose de gueule., soit, après dessin :
pannecirescopiefv9.gif
Pour compléter le présent dossier, voici la lettre patente manuscrite de messire le Baron Didier du val ancien, attestant de la volonté d'octroi d'une seigneurie à Messire Gillas :

Moi Didier du val ancien dict Johandumoulin , Baron de Meung sur Loire désire octroyer à fief Pannecières au Sieur Gillas65

Pour que nul n'ai de doutes la cérémonie aura lieu en public sur la gargote d'Orléans à la date qui vous conviendras le mieux.

* Créateur de la douane de Montargis avant même que ça ne fut officialisé en Orléanais(toujours douanier)
* Conseiller municipal exemplaire plusieurs fois maire adjoint avant 1 mandat de Maire(toujours conseiller, on doit en être au 23 ème mandat )
* Greffier du tribunal Orléanais, premier conseiller du Juge Adéla, avant de devenir juge lui même
* Meneur de maréchaux
* Enfin et surtout fidèle en amitié comme à Orléans et à Montargis

Faict ce jour d'hui le 23 des ides de février en mon chateau de Meung
dorap1.gif

Par nostre Scel, actons ce document comme valide et conforme aux règlements Héraldiques et nous engageons en l'absence du Héraut d’Orléans, à estre le témoin Héraldique des serments vassaliques échangés entre l'octroyant et l'octroyé.

Faict le XXVIe jour du Mois de Mars 1456 sous le règne de nostre souverain bien aimé le Roy Levan le troisième de Normandie.
sceaullyr24ht.gif


Acte d'anoblissement de messire Sebbe de Valrose ~ Pavillon de Montlivault, Vassal de Chambord (02 Mai 1455)

Au nom de la Très Saincte et indivisible Trinité, moi Romuald de Vaisneau, Poursuivant d'armes d'Orléans atteste des liens de vassalités créés en ces lieux et qui font du duc Amro d'Appérault, duc de Chambord, Baron de Vannes et de Payns, baptiseur d'Orléans, le suzerain du duc Sebbe de Valrose, duc de Chateauneuf, seigneur consort de Bafou. Celui ci recevant en régence le Pavillon de Montlivault, terre de Chambord et portant armes "Ecartelé en 1,4 de Vair, en 2 de gueules à la tour d'argent maçonnée de sable et ajourée du champ et en 3 de gueules au bélier bondissant d'argent."

romualdco7ak5.gif

Qu'y celui y puisse veiller au bien de son suzerain.

Fait en la chappelle Saint-Arnvald, domaine de Chambord. En ce deuxième jour du cinquième mois de l'an de grâce 1455.

Scellé par le duc Amro d'Appérault, duc de Chambord, baron de Vannes et de Payns, baptiseur d'Orléans.
amro2aj6.gif
Sous l'oeil témoin de Pharaon, représentant de la nonciature apostolique
nonciaturenjip2.gif


Acte d'anoblissement de dame Adela de Lisieux ~ Pavillon de Thoury, Vassal de Chambord (02 Mai 1455)

Au nom de la Très Saincte et indivisible Trinité, moi Romuald de Vaisneau, Poursuivant d'armes d'Orléans atteste des liens de vassalités créés en ces lieux et qui font du duc Amro d'Appérault, duc de Chambord, Baron de Vannes et de Payns, baptiseur d'Orléans, le suzerain de dame Adela de Lisieux. Celle ci recevant en régence le Pavillon de Thoury, terre de Chambord et portant armes "D'azur à trois fasces d'or, au héron d'argent brochant sur le tout"
adela2bf3.png

Qu'y celle y puisse veiller au bien de son suzerain.

Fait en la chappelle Saint-Arnvald, domaine de Chambord. En ce deuxième jour du cinquième mois de l'an de grâce 1455.

Scellé par le duc Amro d'Appérault, duc de Chambord, baron de Vannes et de Payns, baptiseur d'Orléans.
amro2aj6.gif

Sous l'oeil témoin de Pharaon, représentant de la nonciature apostolique
nonciaturenjip2.gif


Acte d'anoblissement de messire Guizmo ~ Portmorand , Vassal de Chécy (8 dec. 1457)

Par la présente nous, Rhân de Crocy, maréchal d'armes de France, vicomte d'Avize, baron de Boiscommun, seigneur de la Beslière-sur-Thanaise, de Villemurlin et des Fontaine de Chappée faisons acte de la demande du baron Bourguignon de Sorel, baron de Chécy, seigneur de Saint-Avit-les-guespière quand à l'octroi de la seigneurie de Portmorand sise en la baronnie de Chécy à messire Guizmo.

Après recherches héraldiques dument entérinées, le fief de Portmorand est bien seigneurie vassale de la baronnie de Chécy.

Après consultation d'armoriaux, les armes se référant à la dite seigneurie sont: "D'azur au chien braque assis d'argent"

portmorand.png

Ci-joint une lettre patente de messire Bourguignon de Sorel dûment authentifiée attestant de sa volonté d'octroi d'une seigneurie à messire Guizmo:

A Rhân de Crocy, dit Orléans
Heraut de l'Orléanais

Nous, Bourguignon de Sorel, Baron de Chécy et Seigneur de Saint Avit les Guespières portons à votre connaissance notre volonté de bailler un fief de nos terres de Chécy en Orléanais et par conséquent d'anoblir le Sieur Guizmo en récompense de son long dévouement envers sa ville de Patay et le Duché d'Orléans mais aussi en récompenses des nombreux services rendus à notre personne; et parce qu'il nous semblait important d'avoir de fidèles vassaux pour assurer la sécurité de nos terres et par conséquent de celles du duché.

Aussi je requiers votre office afin que cela soit fait ainsi que je le désire.

Fait à Loches, 30 Octobre 1457

Bourguignon
Baron de Chécy
Seigneur de Saint Avit les Guespières
bourguignonjaunebo5fw8.png

Par notre scel, actons ce document comme valide et conforme aux règlements Héraldiques et attestons avoir été témoin de l'échange des serments vassaliques entre l'octroyant et l'octroyé.

Faict le huitième jour du Mois de décembre 1457 sous le règne de nostre souverain le Roy Levan le troisième de Normandie.

sceaujaunenl9.gif

Acte d'anoblissement de dame Isadam ~ Quiers-sur-Bezonde, Vassal de Bellegarde (22 Avril 1456)

Par la présente, Nous LLyr di Maggio et d'Astralgan, Maréchal d'Armes de France, Premier Maistre d'Hostel de leurs Majesté le Roy Levan le IIIe de Normandie et la Reyne Catherine-Victoire, Marquise de Valois, Héraut de Touraine, en ma qualité de Héraut plénipotentiaire de l'Orléanais, faisons acte de la demande de la Duchesse LadyMarianna de Valrose, Duchesse de Châtauneuf sur Loire, Baronne de Bellegarde, Dame de Bafou, Dame consort du Pavillon de Montlivault quant à l'octroi d'une seigneurie de mérite se trouvant sur ses terres de Bellegarde Sise au fief nommé Quiers-sur-Bezonde à Dame Isadam.

Apres recherches héraldiques dument enterinées, le Fief de Quiers-sur-Bezonde est bien seigneurie de la baronnie de Bellegarde.

Après consultation d'armoriaux, l'écu se référant à la dicte est «D’argent, à la bande ondée d’azur, accompagnée en chef d’une roue de moulin de sable et en pointe d’un coq de gueules, au chef de chef de gueule de 3 roses d'or» .
blasonquierssurbezondeeq7.gif
Pour apporter documents et patente à ce contreseing, que soit admis le document patenté suivant.

Je désire octroyer à Isadam une parcelle de terre du nom de Quiers-sur-Bezonde. Celle-ci est sise sur la Baronnie de Bellegarde.

Isadam n'a plus à prouver son investissement pour le Duché. Pour ne nommer que quelques une des fonctions qu'elle a occupé, coordonatrice de la filière des tisserands et éleveurs de moutons, maire de Montargis à plusieurs reprise, commissaire au commerce et maintenant gouverneur.

Outre son investissement pour le Duché, je reconnais en Isadam toutes les qualités nécessaires afin de gérer la terre de Quiers-sur-Bezonde.

Respectueusement,

LadyMarianna de Valrose

Duchesse de Châtauneuf sur Loire
Baronne de Bellegarde
Dame de Bafou
Dame consort du Pavillon de Montlivault

Fait ce 31 mars 1455.
gueulespi2.gif

Par nostre Scel, actons ce document comme valide et conforme aux règlements Héraldiques.

Faict le XXIIe jour du Mois d'Avril 1456 sous le regne de nostre souverrain bien aimé le Roy Levan le troisième de Normandie.
sceaullyr24ht.gif


Acte d'anoblissement de messire Arfast ~ Rouvray, vassal d'Illiers (28 mai 1458)

Par la présente nous, Rhân de Crocy, maréchal d'armes de France, vicomte d'Avize, baron de Boiscommun, seigneur de la Beslière-sur-Thanaise, de Villemurlin et des Fontaine de Chappée faisons acte de la demande de la baronne Justine d'Alesme, baronne d'Illiers, dame de Montperthuis quand à l'octroi de la seigneurie du Rouvray sise en la baronnie d'Illiers à messire Arfast Riveroy.

Après recherches héraldiques dument entérinées, le fief du Rouvray est bien seigneurie vassale de la baronnie d'Illiers.

Après consultation d'armoriaux, les armes se référant à la dite seigneurie sont: "de sable à trois fers de cheval d'argent"

img-1502023rbyl.png

Ci-joint une lettre patente de dame Justine, ma vassale préférée, dûment authentifiée attestant de sa volonté d'octroi d'une seigneurie à messire Arfast :

A Orléans,

Salut !

Consciente que notre noblesse récemment acquise n’est pas un droit mais un devoir ; consciente que l’exercice de ce devoir passe notamment par la reconnaissance du travail d’autrui ; consciente qu’il existe peu de façon de remercier de manière durable et constante ce mérite,

Nous faisons ici connaitre notre désir d’octroyer au Sieur Arfast de Riveroy l’usufruit de la Seigneurie du Rouvray, sise en nos terres d’Illiers, en gage d’amitié et de félicitations pour les services rendus par le dit Sieur au duché d’Orléans.

Puisse le nom des Alesme être désormais à jamais lié à celui des Riveroy,

Fait à Montperthuis le quatrième de mai de l’an 1458,

Justine d’Alesme,
Baronne d’Illiers,
Demoiselle de Montperthuis

justin11.gif

Par notre scel, actons ce document comme valide et conforme aux règlements héraldiques et attestons avoir été témoin de l'échange des serments vassaliques entre l'octroyant et l'octroyé.

Fait le vingt-huitième jour du mois de mai 1458 sous le règne de notre souverain le roy Levan le troisième de Normandie.

sceaujaunenl9.gif

Acte d'anoblissement de dame Catherine le Vautrel~ Saint-Aignan-le-Jaillard, vassal de Sully Sur Loire (3 septembre 1456)

Par la présente, Nous Nebisa de Malemort, Comtesse de Ségur, Vicomtesse de Chabrières, Maréchal d'Armes Royal, faisons acte de la demande de Baptistin de Chéroy, Baron de Sully-sur-loire et seigneur de Sigloy, quant à l'octroi d'une seigneurie se trouvant sur ses terres deSully sur Loire Sise au fief nommé Saint-Aignan-le-Jaillard, à Dame Catherine le Vautrel.

Apres recherches héraldiques dument enterinées, le Fief de Saint-Aignan-le-Jaillard est bien seigneurie de la baronnie de Sully sur Loire.

Après consultation des registres héraldiques d'Orléans,il fut avéré que l'écu choisit pour ladicte seigneurie est de De gueule à la bande d'or
, soit, après dessin :
seigneuriesaintaignantlax6.gif
Pour complèter le présent dossier, voici une lettre manuscrite de Messire Baptistin de Chéroy, Baron de Sully-sur-loire et seigneur de Sigloy, attestant de la volonté de cession d'une seigneurie à Dame Catherine le Vautrel:

Nous, le Sublime Baptistin de Chéroy, par la grâce de Dieu et d’Aristote ainsi que notre père sa Grasce Fauville de Chéroy, Baron de Sully-sur-loire et seigneur de Sigloy, pour perpétuelle mémoire. A cette fin de glorifier les très abondantes et insignes faveurs dont le Très-Haut nous a comblé, et que, nous l'espérons, sa divine miséricorde daignera nous continuer, par le moyen et le concours éclatant de Catherine le Vautrel , et pour célébrer à la fois les mérites de la dite Dame, et notre lien de parenté, nous estimons convenable et opportun de l'élever, pour qu’elle ne soit plus une honte pour la famille, aux honneurs et dignités de notre Grâce, de sorte que, illustré par ces compétences elle laisse à sa race un souvenir précieux, et que la gloire de Dieu ainsi que la renommée de tant de bienfaits se perpétue et s'accroisse j’usqu’a la nuit des temps.
C'est pourquoi nous faisons savoir à tous, présents et à venir, que, eu égard à ce que dessus, considérant en outre les agréables, nombreux et recommandables services de Madame, qui a engendré le grand homme qu’est notre illustre père, a déjà rendus et rendra à l'avenir, nous l'espérons, à nous, son nouveau suzerain et à nostre fief, et pour autres certaines causes à ce nous mouvant, nous lui octroyons la seignerie de Saint-Aignan-le-Jaillard
Neuvy-en-Sullias.

Et pour que ce soit chose ferme et stable à toujours, nous avons fait apposer aux présentes notre Sceau personnel en ce 19 fevrier de l’an de grasce 1456.

Par nostre Scel, actons ce document comme valide et conforme aux réglements Héraldiques et nous certifions, avoir été le témoin Héraldique des serments vassaliques échangés entre l'octroyant et l'octroyé.

Faict le 03 eme jour du Mois de Septembre 1456 sous le règne de nostre souverain bien aimé le Roy Levan le troisième de Normandie.
sss10.png
neb_ve10.png


Acte d'anoblissement de messire Bourguignon ~ Saint-Avit-les-Guespierre, Vassal du Dunois (18 Nov.1455)

Au nom de la Très Saincte et indivisible Trinité, moi Lancelote de Nagan, Héraut d'Orléans atteste des liens de vassalités entre le Fauville de Chéroy, Duc de Dunois, baron de Sully et de Montfort le Gesnois (Maine) et pair de France, et Messire Bourguignon. Ce dernier recevant, en échange de son allégeance, en régence les terres de Saint-Avit-les-Guespierre, dépendantes de Dunois et portant armes " D'azur, à la croix d'or, cantonnée de quatre coquille du même."
rabestancopiefx0.gif
Qu'y celui puisse veiller au bien de son suzerain.

Fait en la chapelle l'Eglise de Blois. En ce jour du dimanche 18 Novembre de l'an de grâce 1455.

Scellé par le duc Fauville de Chéroy, Duc de Dunois, baron de Sully et de Montfort le Gesnois et pair de France et Bourguignon, seigneur de Saint-Avit-les-Guespierre.
ornq0.gif
Acté par Lancelote de Nagan, Baronne de Castelnau de Bonnefonds et de Chatillon Coligny, Chevalier de l'Ordre du Saint-Esprit et de Saint-Ouen et héraut d'Orléans.


Acte d'anoblissement de messire Lexhor ~ Saint Denis les Ponts, Vassal du Dunois (15 juillet 1456)

Par la présente, Nous Baptistin de Chéroy, Hérault d’Orléans, faisons acte de la demande de sa Seigneurie Fauville de Chéroy, Comte d'Armagnac et de Comminges en Titre, Duc de Dunois, Baron de Montfort le Gesnois, Seigneurs de Chéroy, Pair de France, quant à la reconnaissance de l'héritier de Francois son feu vassal en la personne de Lexhor et l'octroi de la seigneurie de mérite se trouvant sur ses terres de Dunois Sise au fief nommé Saint-Denis-les-ponts à ce dernier.

Apres recherches héraldiques dument enterinées, le Fief de est bien seigneurie du duché du Dunois.
Après consultation d'armoriaux, l'écu se référant à la dicte seigneurie bien que non historique sera sur demande : de gueule a la croix d'or croissantée au pied potenté, au pont d'argent. soit, après dessin :
blasonsaintdenislespontax3.gif
Pour apporter documents et patente à ce contreseing, que soit admis les documents patentés suivants.

Moi, Lexhor D'Amahir, reconnais Fauville de Chéroy comme suzerain.
Je lui jure, par la présente, fidélité, en tant que son vassal et promet ainsi de le servir avec honneur et bravoure jusqu'à ma mort.

Fait à Orléans, le 14 juillet 1456.

Nous Fauville de Chéroy

Duc du Dunois, reconnaissons en Lexhor, le successeur de notre feu vassal Francois de Saint-Denis-les-ponts. Nous faisons de lui notre vassal pour la seigneurie sus nommée.

Fait à Auch, le 14 juillet 1456
fauvillejaunexe9.png

Par nostre Scel, actons ce document comme valide et conforme aux règlements Héraldiques et nous engageons aux difficultés présentes, à accepter les serments vassaliques échangés par missive entre l’octroyant et l’octroyé.
baptistinjhp1.png
Faict le 14ème jour du Mois de juillet 1456 sous le regne de nostre souverrain le Roy Levan le troisième de Normandie.


Acte d'annoblissement de Dame Kalimalice ~Saint Firmin des Bois, vassal de Chateaurenard (4 avril 1457)

Par la présente, Nous Nebisa de Malemort, Comtesse de Ségur, Vicomtesse de Chabrières, Maréchal d'Armes Royal en charge du Duché d'Orléans, faisons acte de la demande de Dame Isadam de Valbois, Duchesse de Chasteaurenard, quant à l'octroi d'une seigneurie se trouvant sur ses terres de Chasteaurenard Sise au fief nommé Saint Firmin des Bois, à Damoiselle Kalimalice.

Apres recherches héraldiques dument enterinées, le Fief de Saint Firmin des Bois est bien seigneurie de Chasteaurenard.

Après recherches héraldiques, il est établit que les seigneurs de Saint Firmin des Bois portent Parti au I d'azur à une gerbe de blé d'or, au 2 d'argent à un arbre de gueules , une crosse épiscopale d'or brochant sur le parti, soit, après dessin :

saintfirmindesboisdr4.png

Nous joignons pour complêter le dossier une lettre manuscrite de la Duchesse de Chasteaurenard attestant de sa volonté de bailler à Damoiselle Kalimalice le fief de Saint Firmin des Bois.

"Moi Isadam de Valbois, Duchesse de Châteaurenard, certifie avoir prit connaissance de l'addendum sur les seigneuries et être en possession de toute ma conscience, souhaite faire de Kalimalice mon vassal en lui octroyant la seigneurie de Saint-Firmin des Bois, situé sur mon Duché de Châteaurenard.

Fait ce vingtième jour de mars de l’an 1457
Isadam de Valbois"

Par nostre Scel, actons ce document comme valide et conforme aux réglements Héraldiques et nous certifions, avoir été le témoin Héraldique des serments vassaliques échangés entre l'octroyant et l'octroyé.

Faict le 04eme jour du Mois d'Avril 1457 sous le règne de nostre souverain bien aimé le Roy Levan le troisième de Normandie.

sss10.pngneb_ve10.png

Acte d'anoblissement de messire François d'Elbée ~ Saint-Grégoire-lès-Yèvre, Vassal de Yèvre-le-Châtel (1 oct. 1457)

Par la présente nous, Rhân de Crocy, héraut d'armes de France, vicomte d'Avize, baron de Boiscommun, seigneur de la Beslière-sur-Thanaise, de Villemurlin et des Fontaine de Chappée faisons acte de la demande du baron Fur de Cheroy, Comte de Moissey, Vicomte de Chaumergy, Baron de Yèvre-le-Chatel, seigneur de Saint Amand et de Neuvy-en-Sullias quand à l'octroi de la seigneurie de Saint-Grégoire-lès-Yèvre sise en la baronnie de Yèvre à messire François d'Elbée.

Après recherches héraldiques dument entérinées, le fief de Saint-Grégoire-lès-Yèvre est bien seigneurie vassale de la baronnie de Yèvre.

Après consultation d'armoriaux, les armes se référant à la dite seigneurie sont: "D'or au livre d'azur ouvert, chargé d'une fleur de lys d'argent sur chacune des pages"

saintgrgoire.png

Ci-joint une lettre patente de messire Fur de Cheroy dûment authentifiée attestant de sa volonté d'octroi d'une seigneurie à messire François d'Elbée:

Moi Fur de Chéroy , Baron Yèvre le Chatel seigneur de Neuvy-en-Sullias, de Rye et de Saint amand, désire octroyer fief de Saint Grégoires lès Yèvre au Sieur François85.

Pour que nul n'ai de doutes la cérémonie aura lieu en public au Domaine de Yèvre le Chatel.
Sieur François s'est hautement illustrer pour son duché durant de très longue année
Il fut a mainte fois conseiller municipal et maire de Montargis. Il a également soutenu et participer à la grandeur du duché et nottament son économie par ses participations à plusieurs conseil ducaux. Il n'est ignoré par personne que Sieur François reste toujours disponible pour donner de son temps et son énergie à de multiples projets politiques. Toujours il était et restera fidèle à son duché…

Il est également toujours fidèle à ses amis, leur donnant toujours un soutien, une épaule solide dans leurs démarches. Sieur François m'a de trop nombreuses fois soutenu et aider dans des campagnes politiques m'apportant un soutien sans faille.

Toujours Sieur François s'illustrera avec une discretion d'une grande noblesse, servant son duché, ses principes dans l'ombre du chateau ou d'autre personne… Sans jamais rechercher la gloire, mais s'assurant juste de la bonne vie des projets et des habitants et de l'Orléanais.

Au regard de ces facts, il m'apparait que Sieur François mérite une reconnaissance forte, s'illustrant par l'octroi du fief de Saint Grégoire

Faict ce jour d'hui le 24 aout 1457 en mon chateau de Yèvre le chatel.

sceaufurjaune.png

Par notre scel, actons ce document comme valide et conforme aux règlements Héraldiques et attestons avoir été témoin de l'échange des serments vassaliques entre l'octroyant et l'octroyé.

Faict le premier jour du Mois d'octobre 1457 sous le règne de nostre souverain le Roy Levan le troisième de Normandie.

sceaujaunenl9.gif

Acte d'anoblissement de dame Arianrod ~ Saint-Martin-d'Abbat, Vassal de ChateauNeuf (23 avril 1458)

Par la présente nous, Rhân de Crocy, maréchal d'armes de France, vicomte d'Avize, baron de Boiscommun, seigneur de la Beslière-sur-Thanaise, de Villemurlin et des Fontaine de Chappée faisons acte de la demande du duc Sebbe de Valrose, pair de France, duc de Châteauneuf-sur-Loire et de Tremblay-Chartrois, baron de Bellegarde, seigneur de Montlivault, Bafou et Roissy-en-France quand à l'octroi de la seigneurie de Saint-Martin d'Abbat sise en le duché de Châteauneuf à dame Arianrod de Cénorel.

Après recherches héraldiques dument entérinées, le fief de Saint-Martin-d'Abbat est bien seigneurie vassale du duché de Châteauneuf-sur-Loire.

Après consultation d'armoriaux, les armes se référant à la dite seigneurie sont: "d'azur, aux deux fleurs de lys d'argent en chef et au lézard du même en pointe"

vitry.png

Ci-joint une lettre patente de Messire Sebbe dûment authentifiée attestant de sa volonté d'octroi d'une seigneurie à dame Arianrod :

Nous, Sebbe de Valrose, Pair de France, Duc de Châteuneuf sur Loire et du Tremblay en Chartois, Baron de Bellegarde, Chevalier de France, Seigneur de Roissy en France, de Paysac, du Pavillon de Montlivault et de Bafou,

accordons ce jour a Dame Arianrod du Moutier-Cénorel, Baronne d’Ouillie et Dame d’Huest les terres de Saint-Martin-d’Abbat dont voici les couleurs :

vitry.png

Sommes persuadés qu’elle saura se montrer digne de cette reconnaissance qui intervient après une longue période de réflexion. Les raisons de cet honneur sont si nombreuses qu’il serait trop long de les coucher sur papier.

Aussi, dès ce jour, par le serment qui nous lie, et jusqu’à la rupture de ce dernier, elle sera connue comme Dame de Saint Martin d’Abbat, vassale du Duché de Châteauneuf sur Loire.

Fait en la bonne ville de Gien la Rebelle,
Le 14 Avril 1458
Sebbe de Valrose
sebbe2cy9.png

Par notre scel, actons ce document comme valide et conforme aux règlements héraldiques et attestons avoir été témoin de l'échange des serments vassaliques entre l'octroyant et l'octroyé.

Fait le vingt-troisième jour du mois d'avril 1458 sous le règne de notre souverain le roy Levan le troisième de Normandie.

sceaujaunenl9.gif

Acte d'anoblissement de messire Baptistin de Cheroy ~ Sigloy, Vassal de Chateauneuf (12 Fev.1456)

Par la présente, Nous LLyr di Maggio et d'Astralgan, Maréchal d'Armes de France, Héraut de Touraine, Premier Maistre d'Hostel de leurs Majestée le Roy Levan le IIIe de Normandie et la Reyne Catherine-Victoire, Marquise de Valois, faisons acte de la demande du Duc Sebbe de Valrose, Duc de Chateauneuf sur Loire, Baron de Bellegarde quant à l'octroi d'une seigneurie de mérite se trouvant sur ses terres de Chateauneuf sur Loire Sise au fief nommé Sigloy à Messire Baptistin.

Apres recherches héraldiques dument enterinées, le Fief de Sigloy est bien seigneurie du duché de Chateauneuf sur Loire.

Après consultation d'armoriaux, l'écu se référant à la dicte seigneurie bien que non historique sera sur demande : De sable au pont de trois arches d'argent, au lézard d'or, maçonné de sable sommé à dextre et à senestre de deux tours carrées aussi d'argent maçonnées de sable, surmonté d'une étoile d'or., soit, après dessin :
sigloycopiezg3.gif
Pour compléter le présent dossier, voici la lettre patente manuscrite de messire le Duc Sebbe de Valrose, attestant de la volonté d'octroi d'une seigneurie à Messire Baptistin :

Moi, Sebbe de Valrose,

Duc de Chateauneuf sur Loire, Baron de Bellegarde, Seigneur de Bafou et du Pavillon de Montlivault; désire annoblir le jeune Baptistin de Chéroy, habitant la bonne ville de Patay, au rang de Seigneur.

Pour les grandes capacités du jeune homme en divers domaines, que ce soit l'héraldique ou le journalisme par exemple, et son investissement pour le Duché, je reconnais en lui les qualités nécessaires pour obtenir régence des terres de Sigloy se trouvant sur le Domaine de Chateauneuf sur Loire.

Cordialement,

Fait à Gien le 4 Février 1456
orsp4.gif

Par nostre Scel, actons ce document comme valide et conforme aux règlements Héraldiques et nous engageons en l'absence du Héraut d’Orléans, à estre le témoin Héraldique des serments vassaliques échangés entre l'octroyant et l'octroyé.

Faict le XIIe jour du Mois de Février 1456 sous le règne de nostre souverain bien aimé le Roy Levan le troisième de Normandie.
sceaullyr24ht.gif


Acte d'anoblissement de dame Nebisa de Malemort ~ Sigloy, Vassal de Chateauneuf (21 juin 1457)

Par la présente nous, Rhân de Crocy, héraut d'armes de France, vicomte d'Avize, baron de Boiscommun, seigneur de la Beslière-sur-Thanaise, de Villemurlin et des Fontaine de Chappée faisons acte de la demande du duc Sebbe de Valrose, pair de France, duc de Châteauneuf-sur-Loire et de Tremblay-Chartrois, baron de Bellegarde, seigneur de Montlivault, Bafou et Roissy-en-France quand à l'octroi de la seigneurie de Sigloy sise en le duché de Châteauneuf-sur-Loire à dame Nebisa de Malemort.

Apres recherches héraldiques dument entérinées, le fief de Sigloy est bien seigneurie vassale du duché de Châteauneuf-sur-Loire.

L'écu se référant à la dicte seigneurie sera après consultation des registres héraldiques: De sable au pont de trois arches d'argent, au lézard d'or, maçonné de sable sommé à dextre et à senestre de deux tours carrées aussi d'argent maçonnées de sable, surmonté d'une étoile d'or

sigloycopiezg3.gif

Ci-joint une lettre patente de messire Sebbe dûment scellée et authentifiée attestant de sa volonté d'octroi d'une seigneurie à dame Nebisa de Malemort:

Orléans, Suite à notre conversation, je vous confirme que moi, Sebbe de Valrose, en pleine possession de mes moyens, confie la seigneurie de Sigloy, sise sur les terres de Châteauneuf sur Loire, à Dame Nebisa de Malemort. Celle-ci me remettra par la même occasion la Seigneurie de Peyssac sis sur les terres de Ségur.
Fait à Gien, le 15 Juin 1457 Sebbe de valrose
sebbe2cy9.png

Par notre scel, actons ce document comme valide et conforme aux règlements Héraldiques et attestons avoir été témoin de l'échange des serments vassaliques entre l'octroyant et l'octroyé.

Faict à Orléans le 21ème jour du Mois de juin 1457 sous le règne de nostre souverain le Roy Levan le troisième de Normandie.

sceaujaunenl9.gif

Acte d'anoblissement de dame Valéria gambiani de Valrose~Souville sous Yèvre , vassal de Yèvre-le-Chastel(25 septembre 1456)

Par la présente, Nous Baptistin de Chéroy, Duc de Romorantin, Baron de Sully-sur-Loire et de Ferrières, Seigneur de Sigloy, Hérault d’Orléans, faisons acte de la demande de Messire Fur de Chéroy, Baron de Yèvre le Chatel, quant a l'octroie d'une seigneurie se trouvant sur ses terres de Yèvre le Chatel Sise au fief nommé Souville sous Yèvre à Dame Valéria gambiani de Valrose.

Apres recherches héraldiques dument entérinées, Les Fiefs de Souville sous Yèvre est seigneurie crée, par la volonté du suzerain, comme les lois de sa Majesté le permettent, de la baronnie de Yèvre le Chatel.

Après consultation du Suzerain, les écus se référant a la dite seigneurie est : d'azur la fasce d’argent chargée de trois macles de gueules
et accompagnée d'un lys d'argent en chef.
Soit après dessin:
blasonsouvillebk5.gif
Pour compléter le présent dossier, voici la lettre patente manuscrite de Messire Fur de Chéroy, attestant sa volonté d'octroi de sa seigneurie à la dite personne.

Moi Fur de Chéroy , Baron Yèvre le Chatel désire octroyer fief de Souville sous Yèvre à valéria gambiani de Valrose.

Pour que nul n'ai de doutes la cérémonie aura lieu en public en la Maison du Très Haut à Yèvre le Chatel.
Dame Valéria s'est hautement illustrer
- Fut a mainte fois conseiller municipal et maire à 4 reprise.
- Allié fidèle lors de la défense du Duché contre les attaques brigandes, a défendu les mairies contre les tentatives de captures.
- Fut à plusieurs reprise conseiller ducal
- ex Gouverneur Orléans à 2 reprise successive.
- A envers et contre tous, participé activement à mener l'Orléanais à la victoire sur ses terres faces aux armées bretonnes.
- Fidèle défenseur de la Couronne, son duché et sa ville !
- Enfin et surtout fidèle et grand coeur disponible à ses amis et aux autres.

Faict ce jour d'hui le 25 septembre 1456 en mon chateau de Yèvre le chatel.
signaturerj8.png

Par nostre Scel, actons ces documents comme valides et conformes aux règlements Héraldiques.
Faict le XXVe jour du Mois de Septembre 1456 sous le règne de nostre souverrain bien aimé le Roy Levan le troisième de Normandie.
baptistinjhp1.png


Acte d'anoblissement de messire Dariush ~ Trinay , Vassal d'Artenay (1 fev. 1458)

Par la présente nous, Rhân de Crocy, maréchal d'armes de France, vicomte d'Avize, baron de Boiscommun, seigneur de la Beslière-sur-Thanaise, de Villemurlin et des Fontaine de Chappée faisons acte de la demande du baron Casim, baron d'Artenay quand à l'octroi de la seigneurie de Trinay sise en la baronnie d'Artenay à messire Dariush.

Après recherches héraldiques dument entérinées, le fief de Trinay est bien seigneurie vassale de la baronnie d'Artenay.

Après consultation d'armoriaux, les armes se référant à la dite seigneurie sont: "D'azur au mouton d'argent accompagné en chef de deux fleurs de lys d'or surmontées d'un lambel d'argent"

trinay.png

Ci-joint une lettre patente de messire Casim dûment authentifiée attestant de sa volonté d'octroi d'une seigneurie à messire Dariush :

Moi Père Casim Baron d'Artenay, certifie avoir prit connaissance de l'addendum sur les seigneuries et être en possession de toute ma conscience, souhaite faire du père Dariush mon vassal en lui octroyant la seigneurie de Trinay, situé sur La Baronnerie d'Artenay

en ce jour le 18 janvier 1458

le Père Casim Baron d'Artenay

eanoir10.png

Par notre scel, actons ce document comme valide et conforme aux règlements Héraldiques et attestons avoir été témoin de l'échange des serments vassaliques entre l'octroyant et l'octroyé.

Faict le premier jour du mois de février 1458 sous le règne de nostre souverain le Roy Levan le troisième de Normandie.

sceaujaunenl9.gif

Acte d'anoblissement de dame Xalta ~ Tronchay , Vassal de Brou (11 avril 1458)

Par la présente nous, Rhân de Crocy, maréchal d'armes de France, vicomte d'Avize, baron de Boiscommun, seigneur de la Beslière-sur-Thanaise, de Villemurlin et des Fontaine de Chappée faisons acte de la demande de la baronne Valeria Gambiani de Valrose, baronne de Brou, dame de Souville-sous-Yèvre et de Voise quand à l'octroi de la seigneurie de Tronchay sise en la baronnie de Brou à dame Xalta.

Après recherches héraldiques dument entérinées, le fief de Tronchay est bien seigneurie vassale de la baronnie de Brou.

Après consultation d'armoriaux, les armes se référant à la dite seigneurie sont: "d'azur, à l'aigle d'or, regardant un soleil du même, placé au premier canton de l'écu"

arrou.png

Ci-joint une lettre patente de dame Valeria dûment authentifiée attestant de sa volonté d'octroi d'une seigneurie à dame Xalta :

[quote]Moi Valéria Gambiani de Valrose, Baronne de Brou, désire octroyer le fief de Tronchay et ainsi prendre pour vassale dame Xalta.
Pour qu'il soit su et reconnu de tous la cérémonie se déroulera en la chapelle de la bonne dame sur les terres Familliales des Valrose.

Dame Xalta a beaucoup oeuvré pour Orléans et pour la ville de Gien où elle réside.
- Deux mandats de maire à la mairie de Gien
- plusieurs mandats de conseillere municipal et de tribun à la mairie de Gien
- Actuellement gouverneur de notre duché
- Deux mandats de Bailli et un remplacement de Commisaire au commerce
- Très impliqué au niveau de la sécurité et de la défense de notre duché, elle s'occupa des douanesde sa ville en tant que chef douanière, elle fut sergent puis lieutenant de la maréchaussée, elle a reçu d'ailleurs la médaille de bronze et d'argent de la prévoté.
- Toujours prète à protéger Orléans, elle fait partie des défenseurs bénévoles de sa ville et n'hésite pas à venir défendre toujours bénévolement les autres villes du duché comme récemment lors de la menace brigande.
- Impliquée aussi dans l'animation du duché, elle est membre du GDP et excellente joueuse de soule dans l'équipe des morfals.
- Active dans la vie politique, elle est chancelière du mouvement OGM
- Mais surtout, pour son courage, sa volonté, son investissement quotidien et sa fidélité à toute épreuve.

Faict en ce jour du 07 avril 1458 en mes terres de BROU

signaturew.jpg

Par notre scel, actons ce document comme valide et conforme aux règlements Héraldiques et attestons avoir été témoin de l'échange des serments vassaliques entre l'octroyant et l'octroyé.

Faict le onzième jour du mois d'avril 1458 sous le règne de nostre souverain le Roy Levan le troisième de Normandie.

sceaujaunenl9.gif

Acte d'anoblissement de messire LordMajicSeb ~ Vallées, Vassal de Chateauneuf (28 Mai 1455)

Au nom de la Très Saincte et indivisible Trinité, moi Romuald de Vaisneau, Poursuivant d'armes d'Orléans atteste des liens de vassalités créés en ces lieux et qui font du duc Sebbe de Valrose, duc de Chateauneuf sur Loire, seigneur consort de Baffou et seigneur du pavillon de Montlivault le suzerain du sieur LordMajicSeb.
y celui recevant en régence les terres de Vallées et portera comme blason : d'argent à deux lézards de sable posés en bande et à l'orle de sinople.

Qu'y celui puisse veiller au bien de son suzerain.

Fait en la chapelle de la Bonne Dame du domaine des de Valrose. En ce jour du lundi 28 mai 1455.

Scellé par le duc Sebbe de Valrose, duc de Chateauneuf, seigneur consort de Baffou et seigneur du pavillon de Montlivault
orsp4.gif
Acté par le baron Romuald de Vaisneau, Baron d'Ittre, chevalier banneret de Fauquez et poursuivant d'armes d'Orléans.
oryn3.gif
Sous l'oeil témoin et la bénédiction de Mère Friga


Acte d'annoblissement de Messire Rhân ~ Villemurlin , vassal de Sully (3 septembre 1456)

Par la présente, Nous Nebisa de Malemort, Comtesse de Ségur, Vicomtesse de Chabrières, Maréchal d'Armes Royal, faisons acte de la demande de Baptistin de Chéroy, Baron de Sully-sur-loire et seigneur de Sigloy, quant à l'octroi d'une seigneurie se trouvant sur ses terres de Sully sur Loire Sise au fief nommé Villemurlin, à Messire Rhan, Baron de Boiscommun, Seigneur de Crocy .

Apres recherches héraldiques dument enterinées, le Fief de Villemurlin est bien seigneurie de la baronnie de Sully sur Loire.

Après consultation des registres héraldiques d'Orléans,il fut avéré que l'écu choisit pour ladicte seigneurie est de d''argent à la fasce de gueules accompagnée en chef de trois mouchetures d'hermine de sable et en pointe de deux clefs du même passées en sautoir, soit, après dessin :

Pour complèter le présent dossier, voici une lettre manuscrite de Messire Baptistin de Chéroy, Baron de Sully-sur-loire et seigneur de Sigloy, attestant de la volonté de cession d'une seigneurie à Messire Rhan:

Nous, le Sublime Baptistin de Chéroy, par la grâce de Dieu et d’Aristote ainsi que notre père sa Grasce Fauville de Chéroy, Baron de Sully-sur-loire et seigneur de Sigloy, pour perpétuelle mémoire. A cette fin de glorifier les très abondantes et insignes faveurs dont le Très-Haut nous a comblé, et que, nous l'espérons, sa divine miséricorde daignera nous continuer, par le moyen et le concours éclatant de [b]Rhan[/b],Baron de Boiscommun, Seigneur de Crocy et pour célébrer à la fois les mérites du Dit sieur, et notre forte reconnaissance, nous estimons convenable et opportun de l'élever, aux honneurs et dignités de notre Grâce, de sorte que, illustré par ces compétences il laisse à sa race un souvenir précieux, et que la gloire de Dieu ainsi que la renommée de tant de bienfaits se perpétue et s'accroisse jusqu’a la nuit des temps.
C'est pourquoi nous faisons savoir à tous, présents et à venir, que, eu égard à ce que dessus, considérant en outre les agréables, nombreux et recommandables services du dict sieur, a déjà rendus et rendra à l'avenir, nous l'espérons, à nous, son nouveau suzerain et à nostre fief, et pour autres certaines causes à ce nous mouvant, nous lui octroyons la seignerie de Villemurlin

Et pour que ce soit chose ferme et stable à toujours, nous avons fait apposer aux présentes notre Sceau personnel en ce 8 mai de l’an de grasce 1456.

Par nostre Scel, actons ce document comme valide et conforme aux réglements Héraldiques et nous certifions, avoir été le témoin Héraldique des serments vassaliques échangés entre l'octroyant et l'octroyé.

Faict le 03 eme jour du Mois de Septembre 1456 sous le règne de nostre souverain bien aimé le Roy Levan le troisième de Normandie.

sss10.pngneb_ve10.png

Acte d'annoblissement de Messire Marc_Antoine ~ Voise, vassal d'Auneau (8 dec. 1457)

Par la présente nous, Rhân de Crocy, maréchal d'armes de France, vicomte d'Avize, baron de Boiscommun, seigneur de la Beslière-sur-Thanaise, de Villemurlin et des Fontaine de Chappée faisons acte de la demande du duc Lexhor d'Amahir, duc d'Orléans, baron d'Auneau et seigneur de Saint-Denis-les-Ponts quand à l'octroi de la seigneurie de Voise sise en la baronnie d'Auneau à messire Marc_antoine.

Après recherches héraldiques dument entérinées, le fief de Voise est bien seigneurie vassale de la baronnie d'Auneau.

Après consultation d'armoriaux, les armes se référant à la dite seigneurie sont: "D'or aux cinq cotices d'azur et à la bordure de gueules"

voise.png

Ci-joint une lettre patente de messire Lexhor d'Amahir dûment authentifiée attestant de sa volonté d'octroi d'une seigneurie à messire Marc_antoine:

Nous, Lexhor d'Amahir, Baron d'Auneau et seigneur de Saint-Denis-Les-Ponts, faisons connaitre, par la présente, notre volonté d'attribuer la seigneurie de Voise, vassale de la baronnie d'Auneau, à messire Marc_antoine Esterraza.

Défenseur fidèle du Duché d'Orléans depuis de longs mois, sa générosité, qu'elle soit financière ou dans l'effort, n'est plus à démontrer. Son altruisme se doit d'être récompensé à sa juste valeur. Il a en effet su s'intégrer en Orléanais, en faire sa patrie de coeur et s'y dévouer corps et âme.
Ses mérites avérés et à venir légitiment donc de facto l'octroi des terres de Voise et son élévation au rang de seigneur.

Qu'il en soit ainsi!

Faict à Orléans, le huitième jour du mois de décembre de l'an de grâce 1457

Lexhor d'Amahir,
Baron d'Auneau,
Seigneur de Saint-Denis-Les-Ponts.

Par notre scel, actons ce document comme valide et conforme aux règlements Héraldiques et attestons avoir été témoin de l'échange des serments vassaliques entre l'octroyant et l'octroyé.

Faict le huitième jour du Mois de décembre 1457 sous le règne de nostre souverain le Roy Levan le troisième de Normandie.

sceaujaunenl9.gif

Acte d'annoblissement de Messire Mikeandeol ~ Veranivilla, vassal de Dunois (25 septembre 1456)

Par la présente, Nous Baptistin de Chéroy, Duc de Romorantin, Baron de Sully-sur-Loire et de Ferrières, Seigneur de Sigloy, Hérault d’Orléans, faisons acte de la demande de sa Seigneurie Fauville de Chéroy, Duc de Dunois, Baron de Montfort le Gesnois, Seigneurs de Chéroy, Pair de France, quant à l'octroie d'une seigneurie se trouvant sur ses terres du Dunois Sise au fief nommé Veranivilla à Messire Mikeandeol.

Apres recherches héraldiques dument entérinées, Le Fief de Veranivilla est bien seigneurie du Duché du Dunois.

Après consultation d'armoriaux, les armes se référant à la dite seigneurie sont: "D'azur au chevron d'or, accompagné de trois étoiles du même, deux en chef et une en pointe"
Soit après dessin:
blasonmikepx0.gif
Pour compléter le présent dossier, voici la lettre patente manuscrite de sa Seigneurie Fauville du Dunois, attestant sa volonté d'octroi de sa seigneurie à la dite personne :

à Orléans

Nous, Fauville de Chéroy, Duc de Dunois, Comte de Fézensac, Baron de Montfort le Gesnois, Seigneur de Chéroy et Pair de France portons à votre connaissance notre volonté de bailler des fiefs de nos terres du Dunois en Orléannais et par conséquent d'anoblir les deux personnes suivantes: Messire Gédéon et Messire Mikeandeol en récompense de son long dévouement envers nous et des nombreux services rendus à notre personne; et parce qu'il nous semblait important d'avoir de fidèles vassaux pour assurer la sécurité de nos terres et par conséquent de celles du duché.

Aussi je requiers votre office afin que celà soit fait ainsi que je le désire.

Fait à Auch, le 03 septembre 1456
fauvillejaunexe9.png

En raison des difficultés occasionnées par la Santé fragile de Sa Seigneurie et de la distance, nous acceptons les serments vassaliques suivants échangés par missive entre l’octroyant et l’octroyé.

Nous Fauville de Chéroy, Duc du Dunois, reconnaissons en Mikeandeol, notre vassal. Si ce dernier accepte cet honneur, nous lui promettons, en retour de son serment d'allégeance, Justice, Protection et Subsistance par notre seigneurie vassale à notre duché de Dunois, de Vrainville.

Fait à Auch, le 24 septembre 1456
fauvillejaunexe9.png

Moi, Mikeandeol, reconnais Fauville de Chéroy comme suzerain.
Je lui jure, par la présente, fidélité, en tant que son vassal et promet ainsi de le servir avec honneur et bravoure jusqu'à ma mort.

Fait à Orléans, le 25 septembre 1456.


Par nostre Scel, actons ces documents comme valides et conformes aux règlements Héraldiques.
Faict le XXVe jour du Mois de Septembre 1456 sous le règne de nostre souverrain bien aimé le Roy Levan le troisième de Normandie.
baptistinjhp1.png



Héritage


Transmission du duché de Chambord et de la baronnie de Vannes à messire Tristan d'Appérault (23 avr. 1456)

A Tristan d'Appérault, fils légitime d'Amro d'Appérault et Andreia d'Alem Tejo,

Nous, Juliette d'Harles de Lasteyrie dicte Mnémosyne, avons pris connaissance de votre demande et de la fiche généalogique de votre famille. Nous certifions la succession possible de par votre légitime naissance.
Ainsi, vous pouvez porter les titres de Duc de Chambort et Baron de Vannes.

A souligner que votre mère garde les fiefs en douaire mais que de par cet héritage, vous devez répondre aux devoirs d'un noble (allégeances….) vis à vis de ces titres et fiefs.

Je vous prie de croire Messire Tristan en mes sincères salutations.

Juliette d'Harles de Lasteyrie dicte Mnémosyne

Faict à Paris, le 23 avril 1456,
orgo1.gif


Transmission du duché de Dunois à messire Alexandre de Cheroy (24 nov. 1456)

Certificat de succession nobiliaire.

Le Sieur Fauville de Cheroy, Ecuyer de Saint Ouen, Seigneur de Chéroy, Chevalier de l'ordre de Mathusalem, Baron de Montfort le Gesnois, Comte de Fézensac, Duc du Dunois et Pair de France, baptisé le 30 octobre de l'an 1453 en la paroisse de Conflans-lès-Sens par le père Frestleu

a rejoint le Très Haut. Il fut enterré selon les rites aristotéliciens le 24 novembre 1456 en la Cathédrale Notre Dame de Paris ;

Était l'heureux parent d'.Alexandre., baptisé le 16 décembre 1455 à Sanzay, par Monseigneur Otto Bismarck de Châtelet, Evêque d'Orléans.

Moi, Azdrine de Vissac, dict Sylvestre, Héraut ès Généalogie, déclare le Sieur .Alexandre. héritier de la Seigneurie de Chéroy et du Duché du Dunois conformément au testament du défunt.

De même, Alexandre devra succéder à la tête de la maison Chéroy, et recevra l'hommage de l'ensemble de la maison , ce faisant, il lui appartiendra de les guider.

Par ailleurs, comme précisé dans le testament, .Alexandre. recoit je cite "toute autre terre ou distinction auquel il pourrait prétendre en mon nom. Mais également le solde de mes biens matériels sachant qu'il y figure une dette de 5.000 écus envers le Duché d'Orléans."
dès ce jour autorisé à porter armes et titres ainsi que de jouir des fiefs, biens et droits relatifs.

Copie sera faite par le Héraut à son collègue dans le cadre de la mise à jour du Nobiliaire provincial ainsi qu'aux exécuteurs testamentaires.

Faict en la Chapelle Sainct-Anthoyne, le 24 novembre de l'année 1456.

sceausignsinoplert4.gif

Transmission de la baronnie de Sully à messire Baptistin (5 fev. 1456)

Nous Fauville de Chéroy,

En ce jour, vous faisons part de la transmission des terres de Sully entre les mains de notre fils Baptistin de Chéroy.

Vos registre sont la preuve même de la légitimité de cet enfant issus de mon mariage en la Cathédrale du Mans avec Krystell de Sanzay.

Notre second fils est dès à présent le nouveau Baron de Sully en Orléans. Il ne tardera pas à se présenter au devant la Duchesse Lancelote pour y rendre l'hommage dévolu fort sa nouvelle condition dans la lignée de son père.

La Duchesse a été informée de cette passation et nous sommes certains que vous saurez mettre à jour le nobiliaire. Toutes les conditions, quant à la légitimité de mon fils et au fait que je possède toujours le statut de noble, rendent cette passation valide et il n'était nullement nécessaire qu'un héraut soit présent, nonobstant l'amour de certains pour le contrôle absolu et l'omniprésence.

Je prie, les bonnes volontés d'accepter mes excuses pour mes derniers mots acides mais ces combats inutiles m'ont fatigués, que les vrai serviteurs du roy n'y voient aucune offense et redoublent d'effort pour changer le visage que l'hérauderie offre aux nobles.

Fait en Dunois le 4 février 1456

Fauville de Chéroy
Duc du Dunois, Pair de France,
Baron de Monfort le Gesnois

Nous, "Mnémosyne" héraut ès généalogie, prenons bien note de la demande du Duc Fauville de Chéroy.
En accord avec les registres de la famille de Chéroy que nous tenons, nous validons la transmission de la Baronnie de Sully à Baptistin de Chéroy. Nous mettons à jour la fiche familiale immédiatement.

Fait à Paris le 5 février 1456

Mnémosyne
orgo1.gif



Retour à la province


Retour de Chateaurenard (décès d'Enniroc) (10 juil. 1455)

A tous présents et advenir salut

Nous, Eleusis Mercoeur de Cluny, Héraut d'armes d'Orléans, actons ce qui suit :

Après le décès de Dame Enniroc de Krimheart, intestat et sans postérité, le fief de Châteaurenard retourne au Duché d'Orléans et pourra de ce fait être de nouveau attribué en signe de mérite.

Faict à Orléans, en ce mardi le dixième de juillet 1455

orma1.gif

Retour de Beaugency (Après destitution Champagne) (10 dec. 1457)

Nous, LeGueux d'Alanha, dich Montjoie, Roy d'Armes et Pair de France,

A toutes et tous que la présente liront ou entendront

Adissiatz !

Par la présente, faisons savoir :

Qu'au vu de la demande de destitution de Sa Grâce Maltéa di Favara Wagner, Duchesse de Champagne,

Que le collège entendu, nous validons et contresignons la demande de la Duchesse de Champagne.

Qu'ainsi, Dame Matthilde de Beaugency, se voit déchue de ses titres et privilèges de noblesse et des avantages afférents à ses fiefs de Sainte Marie du Lac et de Beaugency, pour n'avoir point prêté allégeance.

Que les terres de Sainte Marie du Lac reviennent donc à la province de Champagne et pourront à nouveau être offertes en remerciements pour mérites et hauts faits.

Que les terres de Beaugency reviennent donc à la province d'Orléans au vu de leur position géographiques où elles pourront désormais être offertes en remerciements pour mérites et hauts faits.

Qu'afin que nul ne puisse contester la vigueur et l'autorité de la présente dictée par Sylvestre et amendée nos soins, apposons notre scel.

Siaga atal.

Fach lo detzen de decembre de l'an MCDLVII en la gleisòla de sant Antòni lo pichòt
Fait le dixième de décembre de l'an MCDLVII en la chapelle de Saint Antoine le Petit.

lg2.png


Destitution


Acte de destitution de dame Eleusis (8 juillet 1456)

A tous présent et advenir salut.

Nous, Lancelote de Nagan, Maréchal d’armes de France, après consultation du collège héraldique, validons et contresignons la demande de destitution présentée par Sa Grâce Isadam, Duchesse d’Orléans:

Dame Eleusis se voit déchu de ses titres et privilèges de noble et des avantages afférents à son ancien fief pour défaut d'allégeance et de service du duché.

Les terres de Lorris redeviennent propriétés du Duché d’Orléans et pourront à nouveaux estre offertes en remerciements pour mérites et haults faicts.

Faict le huit juillet de l'An de Grasce Quatorze Cent Cinquante Six,
à Sainct-Anthoine-le-Petit.
signaturekk0.gif
de_nag10.gif


Acte de destitution de Dame Corouine, Dame Lancelote, Sieur Alexandre, Sieur Tristan d'Appérault, Sieur Johandumoulin, Sieur Henestel des fiefs de Romorantin, Ferrières, Courtenay, Châtillon-sur-Loing, Chambord, Meung-sur-Loire, Bonneval (1 février 1457)

Nous, LeGueux, dit Montjoie, Roy d'Armes de France,
A toutes et tous que la présente liront ou entendront
Adissiatz !
Par la présente, faisons savoir :
Qu'après consultation du collège héraldique, nous validons et contresignons les demandes de destitution de Sa Grâce LadyMarianna d'Enkidiev, Duchesse d'Orléans.
Qu'ainsi, donà Corouine de Tulle Ora se voit déchue de ses titres et privilèges de noblesse et des avantages afférents à son ancien fief pour défaut d’allégeance envers son Duché.
Que les terres de Romarantin et de Ferrieres (d'Orléans) reviennent donc à la couronne d'Orléans et pourront à nouveau être offertes en remerciements pour mérites et hauts faits.
Qu'ainsi, donà Lancelote de Nagan se voit déchu de ses titres et privilèges de noblesse et des avantages afférents à son ancien fief pour défaut d’allégeance envers son Duché.
Que les terres de Courtenay et de Châtillon-sur-Loing reviennent donc à la couronne d'Orléans et pourront à nouveau être offertes en remerciements pour mérites et hauts faits.
Qu'ainsi, le sieur Alexandre de Cheroy se voit déchu de ses titres et privilèges de noblesse et des avantages afférents à son ancien fief pour défaut d’allégeance et de service envers son Duché.
Que les terres du Dunois reviennent donc à la couronne d'Orléans et pourront à nouveau être offertes en remerciements pour mérites et hauts faits.
Qu'ainsi, le sieur Tristan d'Apperault, se voit déchu de ses titres et privilèges de noblesse et des avantages afférents à son ancien fief pour défaut d’allégeance et de service envers son Duché.
Que les terres de Chambord reviennent donc à la couronne d'Orléans et pourront à nouveau être offertes en remerciements pour mérites et hauts faits.
Qu'ainsi, le sieur Didier du Val Ancien, dit Johandumoulin se voit déchu de ses titres et privilèges de noblesse et des avantages afférents à son ancien fief pour défaut d’allégeance et de service envers son Duché.
Que les terres de Meung sur Loire reviennent donc à la couronne d'Orléans et pourront à nouveau être offertes en remerciements pour mérites et hauts faits.
Qu'ainsi, le sieur Henestrel de Cheroy se voit déchu de ses titres et privilèges de noblesse et des avantages afférents à son ancien fief pour défaut d’allégeance et de service envers son Duché.
Que les terres de Bonneval reviennent donc à la couronne d'Orléans et pourront à nouveau être offertes en remerciements pour mérites et hauts faits.
Qu'il appartient à la duchesse d'Orléans de statuer rapidement et sous le regard du héraut en charge de la marche du devenir des ex vassaux des destitués.
Qu'afin que nul ne puisse contester la vigueur et l'autorité de la présente, apposons notre scel.
Siaga Atal.
Fach lo primièr de febrièr de l'an MCDLVII en la gleisòla de sant Antòni lo pichòt.
Fait le premier de février de l'an d'Horace MCDLVII en la chapelle de Saint Antoine le Petit.
orsx7.gif

Nota : invalidé pour Dunois, la succession n'ayant pas encore été terminée au début de l'hommage


Destitution de Lordmadjicseb de son fief des Vallées (28 mars 1458)

A Orléans,

Ce jour est arrivé ou après maintes discussions avec l’intéressé et avec vous-même j’officialise ma décision.

Ainsi, j’annonce en ce 28 Mars 1458, la rupture des liens vassaliques m’unissant à Lordmadjicseb et donc lui ai demandé la restitution de la Seigneurie de Saint-Martin-d’Abbat dite des vallées.

Fait à Gien, le 28 Mars 1458,
Sebbe de Valrose

sebbe2cy9.png


Renonciation


Renonciation de Clémence de Cheroy de son fief de Baronville (20 nov. 1457)

A Rhân de Crocy, Vicomte d’Avize, Baron de Boiscommun, Héraut d’Orléans,

Respectueuses Salutations,

Par la présente, je vous prie de prendre acte de ma restitution des terres de Baronville à Sa Grasce Lexhor d’Amahir, baron d’Auneau.

Plusieurs différents d’ordre privé nous opposant, je ne puis continuer à respecter mes devoirs vassaliques envers sa personne et préfère donc arrêter immédiatement les liens qui nous unissaient jusqu‘à aujourd‘hui.
Une copie de cette décision sera également envoyée au duc d'Orléans.

En vous remerciant par avance pour votre compréhension,

Fait et Scellé à Saumur le vingtième jour du mois de novembre mil quatre cent cinquante sept.

S.A. Clémence de Carpadant-Cheroy
Princesse de Montmorency

clemence3gl3.png


Autre


Changement de nom de Châtillon-Coligny en Châtillon-sur-Loing

Par la présente, Nous Lancelote de Nagan, Héraut d'Orléans, faisons acte d'une correction héraldique concernant le fief de Chatillon-Coligny en Orléans.

Apres recherches héraldiques dusment enterrinées, il nous est remonté que le fief de Chatillon-Coligny se nomme en fait Chatillon de Coligny.

Afin de ne point poser de problème de compréhension ou de terminologie le Fief de Chatillon Coligny sera nommé Chatillon-sur-loing.

ornq0.gif

Échange de Bracieux contre Auneau (~Lexhor)

A tous présent et advenir salut.

Nous, Leah Melani, dict « Sylvestre », Maréchal d’Armes de tutelle d'Orléans, ayant blancseing du Roy d'Armes Legueux d'Alanha, dict Montjoye, faisons savoir que l’édict d’ennoblissement orléanais attribuant au baron Lexhor d'Amahir le fief de Bracieux a été amendé afin de respecter l'historicité orléanaise, et qu'à compter de ce jour le présent édict le déroge et le remplace.

Messire Lexhor, seigneur de Saint-Denis-les-Ponts, reçoit suite au retrait de Bracieux des baronnies attribuables en Orléanais le fief d'Auneau et devient donc baron d'Auneau; ses armes seront "D'or à cinq cotices de gueules".

auneau.png auneau.png

Faict le 31 Juillet 1457, à Sainct-Anthoine-le-Petit.

Afin que nul ne remette en question cet écrit, y apposons notre sceau.

ptsceausalamyla1j.png

Changement du blason de Boisgasson

Par la présente nous, Rhân de Crocy, maréchal d'armes de France, vicomte d'Avize, baron de Boiscommun, seigneur de la Beslière-sur-Thanaise, de Villemurlin et des Fontaine de Chappée faisons savoir qu'avec accord du seigneur du seigneur de Boisgasson, les armes de cette seigneurie de Boisgasson, vassale de la baronnie d'Auneau seront désormais d'azur aux cinq fleurs de lys d'or en sautoir

boisgasson.png

Faict le vingt-huitième jour du Mois de décembre 1457 sous le règne de nostre souverain le Roy Levan le troisième de Normandie.

sceaujaunenl9.gif


Sans actes


Octroi de Chambord, fief de retraite, à Amro
Octroi de Dunois, fief de retraite, à Fauville
Octroi de Malesherbe, fief de retraite, à Archimbaud
Octroi de Bafou, fief vassal de Sully, à Ladymarianna (été 54)
Renonciation d'Archimbaud de Malesherbe et Bellegarde (janvier 55)


Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License