Shipper Top 27 08 1458

Procès ayant opposé Shipper au Duché d'Orléans (Domaine Royal)

Juge : Islington
Procès instruit par : Alienor28

Accusé : Shipper
Accusation : trouble à l'ordre public

Témoins de l'accusation : Bel.garath

Témoins de la défense : Néant

Sanction prononcée par la Cour : Relaxé

Minutes du procès :

Acte d'accusation

-Procès à retardement-
An de grâce 1458 le 15 juin

Procureur : Alienor28
Juge : Islington
Accusé : Shipper
Victime : Bel.garath
Monsieur le juge je viens par la présente requérir une demande de mise en procès contre cette femme Shipper pour racket en vertu du grand coutumier

voici les faits

Cette femme a attaqué avec des complices messire bel. Garath dans la nuit du 12 au 13 juin de l'an de grâce 1458 le laissant inanimé sur le bord de la route. Il est chez le médicastre en ce moment mais viendra témoigner plus tard de la violence et de l'acharnement sans précédent de cet homme et de ses complices.

voici le témoignage qu'il a pu nous faire en arrivant au poste

Bien l'bonjour à vous m'dame.

J'me présente, j'm'apelle Bel.Garath, je suis vassal de messire Lexhor d'Amahir que vous devez connaître.

Alors que je me déplaçais de Saint-Aignan à Blois, la nuit dernière, j'ai été attaqué par 3 individus. J'ai réussi à apercevoir 2 femmes et un homme. Une des femmes était vêtue tout de marron, tandis que l'homme avait un mantel noir et une cape noire.
Je dirai, vu leur accent, qu'il venait du Sud, je m'avancerai peut être un peu en disant qu'ils venaient de Toulouse, mais comme j'y ai habité pendant 2 ans, je pense avoir reconnu l'accent….

M'enfin, si vous pouvez faire quelque chose pour moi… ils m'ont quand même racketté 890 écus, je souhaitais déménager à Orléans a dire vrai…ainsi que de la nourriture pour 3 ou 4 jours, mais surtout un petit caillou, sans aucune valeur financière, mais tellement quand même à mes yeux, puisque c'est ma femme, décédée il y a un an déjà, qui me l'avait offert….

messire bel.garath est prêt à venir témoigner

voici les preuves qu'il m'a également transmises

http://i66.servimg.com/u/f66/11/76/60/07/racket10.png

Vous pouvez convenir avec moi Monsieur le juge que ces actes ne peuvent rester impunis

Les faits parlent d'eux-mêmes.

Je ne peux que rappeler les lois de notre duché et notre Grand coutumier Orléanais

LIVRE III : DU DROIT PENAL :
Article XVIII :
Trouble à l'ordre public:
Se rend coupable de Trouble à l'ordre publique:

-Tout personne usant de la force afin de s'octroyer les possessions d'autrui (racket).

En vertu de ceci Monsieur le juge, je vous demande de poursuivre cette femme pour Trouble à l'ordre public

Dame Shipper qu'avez vous à dire pour votre défense ?

Première plaidoirie de la défense

La personne intéressée ne s'est pas manifestée.

Réquisitoire de l'accusation

  • Alors qu'il venait tout juste de terminer de réciter l'acte d'accusation et se tourna vers l'accusée pour entendre sa plaidoirie, il fut surpris que d'y voir un siège vacant. La dame ne semblait pas avoir pris la peine de se déplacer pour défendre son affaire *

Votre Honneur… Je ne peux vous dire que si l'accusée ne prend pas la peine d'apporter la preuve de son innocence ici même dans le cadre de son procès, la présomption de culpabilité persiste. Il s'agit peut-être aussi d'un moyen de la part de l'accusée de fuir les accusations sachant très bien qu'elle est coupable. Autrement, monsieur le juge, je vous le demande, pourquoi ne pas se présenter à son procès si on se sait innocent ?

Étant donné l'ampleur du vol totalisant plusieurs centaines d'éus, je propose donc une amende de 100 écus ainsi que 5 jours de prison. De plus, j'aimerais que le Tribunal ordonne à Dame Shipper de revendre au plus bas prix le caillou volé à Bel.garath.

Dernière plaidoirie de la défense

  • Shipper pénétra dans la salle du Tribunal en boitant bas. Chaque pas la faisait grimacer de douleur. Ce qu'elle entendît du réquisitoire du Procureur la fît accélérer l'allure, et grimacer d'autant plus *

Votre Honneur,

je vous prie d'excuser ce malencontreux contre-temps, mais je sors à l'instant de l'hospice. J'ai en effet été sauvagement frappée par un soldat à qui je refusais les avances:
22-08-2010 04:06 : Votre arme a été détruite.
22-08-2010 04:06 : Mrpantin vous a frappé Vous avez été sérieusement blessé.
Avant-hier, en chemin, vous avez croisé l'armée "Ost Orléanais - Cave Canem" dirigée par Nanozevich, les défenseurs de Orléans, et un groupe composé de Ricola et de Joeblacky.

Aussi, que le Procureur se fasse les demandes et les réponses, c'est tout de même fort !

Pour ma défense, je n'étais point dans ce Duché au 15 juin de l'An de grâce 1458. Je pense qu'il sera facile pour vous de vérifier cela.

J'ai par contre moi-même été brigandée dernièrement:
19-08-2010 04:16 : Vous êtes affaibli: vous avez perdu des points à certaines de vos caractéristiques.
19-08-2010 04:13 : Vous avez été racketté par Clotaire.
19-08-2010 04:13 : Vous vous êtes battu avec Clotaire (coefficient de combat 5), qui essayait de vous détrousser. Hélas, il a triomphé de vous, vous laissant inanimé dans un champ.

Mais ce triste sire court toujours, avec toute ma cargaison de légumes, à jamais perdue.
Je suis bien triste pour sieur Bel.garath qu'il ait perdu un caillou. Me concernant je n'en ai jamais eu en ma possession, c'est assez peu utile. Il doit avoir ses raisons, moi je pleure plus mes légumes.

  • Shipper titube et manque de s'écrouler *

Votre Honneur,

je dois regagner au plus tôt l'hospice, dont je ne sais toujours pas comment je vais pouvoir régler les frais pour les soins.
Puissiez-vous accélérer cette procédure et me disculper dans cette affaire.

Merci de m'avoir écoutée

L'accusation a appelé Bel.garath à la barre

Verdict de la Cour

Après un court délibéré, le juge rentra dans la salle d'audience et fit lever les présents. Il s'assit, prit ses notes et donna lecture du verdict :

Dame Shipper,

Vu les dispositions garantissant l'ordre public dans notre duché,

Vu les dispositions relatives au délit de trouble à l'ordre public et plus particulièrement de celui de brigandage

Vu l'acte de mise en accusation rédigé par le Procureur,

Attendu qu'à la lecture de cet acte, il apparaît que celui-ci a été déposé par l'honorable Dame Alienor28, le 18 Août 1458.

Attendu qu'à la date du 18 août 1458, Dame Alienor28 n'était plus procureur de notre duché et ne devait en conséquence, plus intervenir dans cette salle d'audience.

Attendu que cette regrettable erreur est de nature à vicier l'ensemble de la procédure concernant la prévenue,

Nous, Islington, juge d'Orléans, déclarons l'annulation de la procédure pour vice de forme et vous relaxons.

La séance est levée.

Orléans, le 27 août de l'an de grasce 1458

Islington
Juge de l'Orléanais

Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License